DE L’IM­POR­TANCE DE LA SOUS COUCHE

Maison et Travaux - - Face a Face -

Quelles que soient sa na­ture et sa fonc­tion, la sous-couche sé­pare le re­vê­te­ment de sol du sup­port por­teur. Son choix condi­tionne la réus­site du pro­jet, aus­si im­por­tant que ce­lui du re­vê­te­ment de sol. Une sous-couche de qua­li­té per­met de pro­fi ter plei­ne­ment des ca­rac­té­ris­tiques ther­miques, pho­niques et acous­tiques de votre sol.

1. Sous-couche des­ti­née à li­mi­ter les échanges d’hu­mi­di­té

Ap­pe­lée aus­si pare-va­peur, sa fonc­tion consiste à ré­duire les risques liés aux éven­tuelles re­mon­tées ré­si­duelles d’hu­mi­di­té pro­ve­nant du sup­port. Ce peut être un film de po­ly­éthy­lène, des feutres bi­tu­més im­pré­gnés ou sur­fa­cés. Se­lon les règles pro­fes­sion­nelles, cette sous-couche est obli­ga­toire en cas de pose flot­tante de par­quet ou de stra­ti­fié. Il est pos­sible en­suite d’y ajou­ter une autre sous-couche.

2. Sous-couche de dé­so­li­da­ri­sa­tion

D’une épais­seur mi­ni­male de 2 mm, elle at­té­nue les écarts de ru­go­si­té et de pla­néi­té du sup­port. S’y ad­joignent par­fois des fonc­tions com­plé­men­taires. Elle est consti­tuée soit de mousse syn­thé­tique, soit de fibres mi­né­rales ou syn­thé­tiques, ou en­core se pré­sente sous la forme de pan­neaux de fibres de bois.

3. Sous-couche acous­tique

Elle contri­bue di­rec­te­ment à l’af­fai­blis­se­ment de la trans­mis­sion du bruit de choc ap­por­té par le re­vê­te­ment de sol, stra­ti­fié ou par­quet, et amé­liore la so­no­ri­té à la marche. Pour ré­pondre à la ré­gle­men­ta­tion, l’in­dice d’ef­fi­ca­ci­té acous­tique ( Lw) doit être au mi­ni­mum de 17 dB pour l’en­semble du com­plexe. Plus le Lw est grand, meilleur est la per­for­mance. En ap­par­te­ment et à l’étage, la sous-couche acous­tique est obli­ga­toire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.