Tra­vailler les feuillages comme une ma­tière

Maison et Travaux - - Jardin - Guillaume et Yves Gosse de Gorre, pay­sa­gistes, créa­teurs des jar­dins de Sé­ri­court (Nord-Pas-de-Ca­lais)

« Les feuillages signent le cô­té sub­til du jar­din. Ils en consti­tuent la base à par­tir de la­quelle on a tout le loi­sir de créer. Quand on tra­vaille cette par­tie du vé­gé­tal, on doit jouer avec toutes leurs dif­fé­rences de vo­lumes, de formes et de cou­leurs. La taille en trans­pa­rence per­met d’or­ga­ni­ser les masses vé­gé­tales les unes par rap­port aux autres. La jux­ta­po­si­tion de feuillages larges avec d’autres plus fins ou plus dé­cou­pés crée des ani­ma­tions. Le rythme peut éga­le­ment être don­né par les cou­leurs qui se ré­pondent d’un en­droit à un autre du jar­din, comme des rap­pels. Par exemple, si l’on uti­lise un pe­tit ar­buste pour­pré en pre­mier plan, on en plan­te­ra un si­mi­laire dans une com­po­si­tion de deuxième plan avec des flo­rai­sons jaunes ou roses qui se dé­ta­che­ront idéa­le­ment des­sus. Puis, à nou­veau, on rap­pel­le­ra le pourpre en fond de scène avec un arbre ou un grand ar­buste. Les feuillages do­rés ou ar­gen­tés se tra­vaillent de la même fa­çon. »

5

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.