le verre Ré­so­lu­ment mo­derne

Maison et Travaux - - Matériothèque - Eli­sa­beth De­laigue

Flui­di­té et trans­pa­rence, lé­gè­re­té et ro­bus­tesse, le verre sé­duit par ses qua­li­tés hors normes. En amé­na­ge­ment ou en dé­co, ses ap­pli­ca­tions sont nom­breuses et ses dé­cli­nai­sons qua­si in­fi­nies !

Il semble loin le temps où nos ha­bi­ta­tions étaient cloi­son­nées à l’ex­cès pour conser­ver la cha­leur. Si l’on ap­pré­cie tou­jours de se re­trou­ver en fa­mille au coin du feu, la ten­dance est à l’ou­ver­ture des es­paces pour plus de lu­mière et une cir­cu­la­tion plus fluide.

Clair, trans­lu­cide, sa­ti­né, la­qué…

Néan­moins, lorsque l’on sou­haite créer un pé­ri­mètre plus in­time, plus calme, tout en lais­sant la lu­mière af­fluer, l’uti­li­sa­tion du verre s’avère alors par­ti­cu­liè­re­ment ju­di­cieuse. Les cloi­sons trans­pa­rentes modulent l’es­pace et donnent une nou­velle di­men­sion à l’amé­na­ge­ment in­té­rieur. En dé­co­ra­tion, le verre offre un choix ex­trê­me­ment large de cou­leurs et de fi­ni­tions. Clair ou trans­lu­cide, sa­ti­né ou la­qué, tein­té dans la masse ou im­pri­mé, il joue avec la lu­mière et égaie l’am­biance de ses re­flets chan­geants.

Stable, du­rable… for­mi­dable

C’est un ma­té­riau stable et du­rable qui s’as­so­cie avec toutes les ma­tières, sans ex­cep­tion ! Il s’en­tre­tient fa­ci­le­ment avec un chif­fon hu­mide ou avec un dé­ter­gent doux. Seul pe­tit bé­mol : il peut être sen­sible aux rayures. Outre son as­pect hy­gié­nique, le verre est inerte et les fi­ni­tions ap­pli­quées sur les dif­fé­rents pro­duits (laques, films, etc.) pré­servent la qua­li­té de l’air in­té­rieur car elles n’émettent pas ou très peu de COV. En ver­sion feuille­tée ou trem­pée, il de­vient as­sez ré­sis­tant pour as­su­rer la pro­tec­tion et la sé­cu­ri­té des per­sonnes, car même s’il se casse, les risques de bles­sure sont mi­nimes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.