Le mas des Vio­lettes

Les nou­velles des­ti­nées d’un do­maine vi­ti­cole

Maison et Travaux - - La Maison Dans -

Aux pieds de l’Hor­tus et du pic Saint-Loup, les nom­breuses dé­pen­dances du mas des Vio­lettes sont de­ve­nues gîte et chambres

d’hôtes. Un lieu mo­derne et confor­table qui a su gar­der le charme de son his­toire.

1. La ma­gna­ne­rie

Trans­for­mée en gite, l’an­cienne ma­gna­ne­rie abri­tait plu­sieurs che­mi­nées des­ti­nées à main­te­nir une tem­pé­ra­ture pro­pice à l’éle­vage des vers à soie. Seule la pe­tite ou­ver­ture ronde est d’ori­gine, si­non, le pi­gnon était to­ta­le­ment aveugle.

2. Une en­trée im­po­sante

Cette grande baie vi­trée s’est sub­sti­tuée à l’an­cienne porte co­chère du chai. Dans son bel en­ca­dre­ment en pierre a pris place une me­nui­se­rie en fer, réa­li­sée sur me­sure, et com­blée de double vi­trage.

3 et 4. L'an­cien chai

Cette bâ­tisse abri­tait au­tre­fois d’énormes cuves à vin. Par­mi ses ou­ver­tures, seule celle en de­mi-lune est d’ori­gine. Le per­ce­ment des grandes baies vi­trées a per­mis d'éclai­rer le sa­lon-salle à man­ger amé­na­gé au rez-de-chaus­sée.

5. Une ver­rière pour cir­cu­ler

Les cir­cu­la­tions ver­ti­cales n’exis­taient pas tou­jours au sein des bâ­ti­ments à vo­ca­tion agri­cole. Cette ver­rière crée une cir­cu­la­tion entre la porte der­rière la­quelle se trouve l’es­ca­lier et celles qui ouvrent sur le rez-de-chaus­sée de la ma­gna­ne­rie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.