Col­la­bo­ra­tions

Maison et Travaux - - Grand Dossier -

Comment s’est dé­rou­lé le chan­tier ?

Les tra­vaux ont dé­bu­té par la construc­tion de l’extension. Une fois hors d’eau et hors d’air, la ré­no­va­tion de la mai­son a pu com­men­cer. Cette pre­mière étape a été as­sez longue, vu le ca­rac­tère sur me­sure de la réa­li­sa­tion. Il a été im­pé­ra­tif d’at­tendre que la struc­ture bois soit mon­tée avant de mettre en com­mande les fe­nêtres. Et ce n’est donc qu’une fois les fe­nêtres po­sées et le chan­tier clos que les dé­mo­li­tions in­té­rieures ont été en­ga­gées. Le se­cond oeuvre et les fi­ni­tions de la mai­son exis­tante, comme de sa nou­velle extension, se sont en­suite dé­rou­lés et ter­mi­nés en même temps.

Quelles ont été les plus grandes dif­fi­cul­tés de la concep­tion à la li­vrai­son ?

Pré­ser­ver les in­ten­tions ar­chi­tec­tu­rales et l’es­prit du pro­jet, les par­ta­ger avec les in­ter­ve­nants, pour les tra­duire au mieux au mo­ment d’ef­fec­tuer les choix tech­niques pour la mise en oeuvre. Ce tra­vail au­près des en­tre­prises, en amont de la construc­tion, est in­dis­pen­sable pour la bonne pour­suite du chan­tier. Par exemple, la grande lu­carne de­vait as­su­rer une liai­son vi­suelle entre l’étage de la mai­son et le jar­din à tra­vers l’extension. Il a donc fal­lu tra­vailler avec le char­pen­tier et son bu­reau d’étude pour di­men­sion­ner et po­si­tion­ner pré­ci­sé­ment les poutres, afin qu’elles n’obs­truent pas la vue entre ces deux es­paces.

VIVIEN SÉEVAGEN, ar­chi­tecte, NS Ar­chi

L’AVIS DE...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.