Bois, des cou­lis­sants ré­so­lu­ment du­rables

À dé­cli­ner dans de nom­breuses ver­sions de cou­lis­sants, le bois sé­duit les ama­teurs de na­tu­rel, re­nou­ve­lable et du­rable... Pour bud­get éle­vé.

Maison et Travaux - - S’équiper -

I ncon­tes­ta­ble­ment, le bois af­fiche cha­leur et pro­pen­sion na­tu­relle à l’iso­la­tion ther­mique et acous­tique. Ain­si que le choix des cou­lis­sants. À frappe, il peut de­ve­nir ac­cor­déon trois van­taux, à dé­boî­te­ment, un van­tail ou­vrant et un fixe... Tra­di­tion­nel, il s’en­vi­sage à re­le­vage deux van­taux ou, en­core, à ga­lan­dage un van­tail pour jouer des grandes di­men­sions et de larges sur­faces vitrées. De bonne qua­li­té, il est par­ti­cu­liè­re­ment pé­renne. En outre, même si le PVC et l’alu­mi­nium re­ven­diquent leur di­men­sion re­cy­clable, le bois na­tu­rel et re­nou­ve­lable, lui, s’ins­crit dans une réelle dé­marche de bi­lan éner­gé­tique très po­si­tif. En ef­fet, il af­fiche le meilleur bi­lan car­bone puis­qu’en plus d’être re­nou­ve­lable, il pousse dans la na­ture tout en ab­sor­bant le CO2. Alors que la trans­for­ma­tion pour ob­te­nir des pro­fi­lés alu­mi­nium ou PVC re­quiert plus d’éner­gie, donc plus de re­jets en car­bone. En outre, comme le PVC ou l’alu­mi­nium, le pro­fi­lé bois ré­pond à la quête d’es­thé­tique et de de­si­gn par la min­ceur pour maxi­mi­ser l’ap­port de lu­mière. Mais le cou­lis­sant bois reste le ma­té­riau au coût le plus éle­vé pour réa­li­ser une baie vi­trée. Sans par­ler de son poids qui freine son usage pour des baies XXL et de son en­tre­tien ré­gu­lier à re­nou­ve­ler au moins tous les cinq ans pour ef­fa­cer les traces lais­sées par les in­tem­pé­ries et le so­leil. Des points noirs souvent sur­es­ti­més au re­gard de la no­blesse de ce ma­té­riau na­tu­rel. Et que les in­dus­triels com­mencent à gom­mer

1

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.