Une sphère sus­pen­due dans un chêne tri­cen­te­naire

Maison et Travaux - - Matériothèque -

Cette ca­bane sphé­rique a été conçue pour ne pas en­dom­ma­ger le vieux chêne tri­cen­te­naire dans le­quel elle se trouve sus­pen­due : quatre câbles mé­tal­liques ac­cro­chés à la fourche de l’arbre sup­portent la struc­ture éga­le­ment mé­tal­lique à la­quelle elle s’ar­rime. Cette struc­ture est cons­ti­tuée de trois an­neaux en acier qui en­cerclent le tronc de l’arbre, sans en­trer en con­tact avec lui, grâce à la mise en place d’un tam­pon en ca­ou­tchouc ca­pable de se ré­trac­ter sous l’ef­fet de sa crois­sance. Ces trois an­neaux mé­tal­liques sont re­liés à des fers plats qui as­surent en même temps leur co­hé­sion et leur es­pa­ce­ment. À l’an­neau le plus haut et à ce­lui le plus bas, es­pa­cés de 6, 5 m, sont vis­sés huit arcs de cercle en la­mel­lé col­lé qui consti­tuent l’ar­ma­ture de la ca­bane. À l’an­neau du centre sont fixées huit poutres qui courent cha­cune jus­qu’à l’un des arcs de cercle, et forment toutes en­semble la struc­ture por­teuse du plan­cher en dou­glas, qui consti­tue le sol de la ca­bane. Entre les arcs de cercle, ont été dis­po­sés un iso­lant en co­ton (« Mé­tisse » de chez Em­maüs) et un pare-pluie re­cou­vert de fil mé­tal­lique agra­fé, sur le­quel ont été po­sés les ta­villons en chêne. Cô­té in­té­rieur, l’iso­lant dis­pa­raît sous un lam­bris la­su­ré qui épouse les courbes de la sphère.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.