1 Le confort à prix maî­tri­sé

Le choix d’une chau­dière gaz à conden­sa­tion avec bal­lon in­té­gré de 150 litres consti­tuait le meilleur rap­port confor­tin­ves­tis­se­ment pour ce pa­villon de100m 2.

Maison et Travaux - - S’équiper -

Ce pa­villon des an­nées 1980, si­tué en ban­lieue sud de Pa­ris, était chauf­fé par une chau­dière à gaz mu­rale de marque Fris­quet. Ce gé­né­ra­teur mixte as­su­rait à la fois le chauf­fage et la pro­duc­tion ins­tan­ta­née d’eau chaude sa­ni­taire, sans bal­lon de sto­ckage. En place de­puis plus de 20 ans, il com­men­çait à montrer quelques lé­gi­times signes de fai­blesse. Deux fuites, sui­vies d’in­ter­ven­tions au cours de la der­nière saison de chauffe, ont conduit les pro­prié­taires à le rem­pla­cer par un équi­pe­ment mo­derne à conden­sa­tion. Ils ont sol­li­ci­té cinq de­vis et choi­si l’en­tre­prise Confort Ser­vice à Bru­noy, dans l’Es­sonne. Confort Ser­vice tra­vaille avec plu­sieurs grandes marques de chauf­fage, dont Fris­quet vers la­quelle les pro­prié­taires sou­hai­taient à nou­veau s’orien­ter. Pour un prix équi­valent à ce­lui d’une chau­dière mu­rale avec bal­lon in­té­gré de 80 litres, l’ins­tal­la­teur Cé­dric Gau­tron a con­seillé un mo­dèle au sol Vaillant, avec bal­lon in­té­gré de 150 litres, da­van­tage adap­té aux be­soins de la fa­mille. La ca­pa­ci­té ac­crue de sto­ckage ap­porte un plus grand confort sa­ni­taire et ré­pond à la de­mande des pro­prié­taires de pou­voir prendre deux douches si­mul­ta­né­ment.

Une sur­prise cô­té ra­dia­teurs

Par rap­port à un mo­dèle mu­ral, la mise en place d’une chau­dière au sol, qui reste re­la­ti­ve­ment com­pacte grâce à son de­si­gn co­lonne, ne po­sait par ailleurs au­cun pro­blème d’en­com­bre­ment dans la chauf­fe­rie en sous-sol. La chau­dière ( gamme ecoCOMPACT) de 25 kW ali­mente un ré­seau de ra­dia­teurs en acier. Trois an­ciens mo­dèles peu per­for­mants ont été rem­pla­cés à l’étage par des ra­dia­teurs au goût du jour, pré­sen­tant un gros vo­lume d’eau (gamme Ar­tis, De Die­trich). Les ra­dia­teurs au rez- de­chaus­sée (Aco­va) avaient été rem­pla­cés lors de pré­cé­dents tra­vaux. L’ins­tal­la­teur a eu la mau­vaise sur­prise de dé­cou­vrir que tous les ra­dia­teurs de la mai­son étaient mon­tés à l’en­vers, avec une ali­men­ta­tion en eau chaude par le bas. D’où une per­for­mance dé­gra­dée du chauf­fage et des nui­sances so­nores (coups de bélier, no­tam­ment) pour les pro­prié­taires. Cé­dric Gau­tron a tout re­mis en ordre et réa­li­sé un désem­bouage pour net­toyer le ré­seau de chauf­fage, trois se­maines avant le rem­pla­ce­ment de la chau­dière in­ter­ve­nu en mai der­nier. Un in­hi­bi­teur de cor­ro­sion a été in­tro­duit dans le ré­seau lors de la mise en ser­vice de la nou­velle chau­dière. Le choix d’un mo­dèle à conden­sa­tion a né­ces­si­té de tu­ber le bois­seau exis­tant. Un trai­te­ment des conden­sats a, par ailleurs, été mis en place par sou­ci éco­lo­gique

Coût* des tra­vaux (ma­té­riel et pose) :

6 079,02 eu­ros, dont 3 974 eu­ros pour la chau­dière, 669 eu­ros pour les trois ra­dia­teurs, 225 eu­ros pour le pot à boues et 480 eu­ros pour le désem­bouage. Coût de fonc­tion­ne­ment an­nuel pré­vi­sion­nel : 800 eu­ros, contre 1 300 à 1 400 eu­ros avec l’an­cienne chau­dière. Coût de l’en­tre­tien an­nuel : 165 eu­ros (contrat sous­crit chez Confort Ser­vice). * Tous les prix sont TTC.

1

2

3

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.