Pis­cine

Maisons Normandie - - Sommaire - Dos­sier : M.a.ben­ja­min – Pho­tos : D.R.

Dans l'at­tente des beaux jours, il est en­core temps pour les pro­prié­taires de dé­mar­rer la construc­tion d'une pis­cine pour en pro­fi­ter cet été. Mais, avant de se lan­cer, exa­mi­nons les dif­fé­rents as­pects d'un tel pro­jet !

La marque Abri de Pis­cine Ri­deau est spé­cia­li­sée de­puis plus de 10 ans dans la concep­tion, la fa­bri­ca­tion et la pose d'abris de pis­cine en alu­mi­nium. Les abris de pis­cine gal­bés de sa col­lec­tion El­lip­tik ont des confi­gu­ra­tions et des fonc­tion­na­li­tés mul­tiples : avec ou sans rails, fixes ou té­les­co­piques…

Les Fran­çais sont des adeptes de la bai­gnade à do­mi­cile : notre pays re­pré­sente en ef­fet le deuxième mar­ché mon­dial avec plus de 1,7 mil­lion de bas­sins pri­vés, soit une den­si­té d'une pis­cine pour 38 ha­bi­tants*. Un plai­sir certes, mais aus­si un in­ves­tis­se­ment in­tel­li­gent, qui se­lon les ré­gions peut faire aug­men­ter jus­qu'à 20 % la va­leur d'un bien im­mo­bi­lier. Mais com­ment s'y prendre et d'abord dans quel cas faut-il un per­mis de construire ? Les pis­cines hors-sol, gon­flables ou en kit, ins­tal­lées pour une du­rée maxi­mum de 3 mois n'exigent au­cune de­mande d'au­to­ri­sa­tion. Dès lors que la sur­face du bas­sin est su­pé­rieure à 10 m², il faut pré­ve­nir l'ad­mi­nis­tra­tion, voire lui de­man­der une au­to­ri­sa­tion. Si la su­per­fi­cie est com­prise entre 10 m² et 100 m² : il faut dé­po­ser une dé­cla­ra­tion préa­lable à la mai­rie. L'ab­sence de ré­ponse après 1 mois vaut ac­cep­ta­tion ta­cite ; si la sur­face ex­cède 100 m² ou si la pis­cine est cou­verte d'un abri d'au moins 1,80 mètre de haut (quelle que soit la sur­face du bas­sin) : la de­mande de per­mis de construire est obli­ga­toire. L'ins­truc­tion dure 2 mois maxi­mum. At­ten­tion, le plan lo­cal d'ur­ba­nisme peut im­po­ser des res­tric­tions spé­ci­fiques, no­tam­ment une dis­tance ré­gle­men­taire entre le bas­sin et la clô­ture des voi­sins.

Si vous faites ap­pel à un pro­fes­sion­nel, c'est à lui d'as­su­rer les risques grâce à une res­pon­sa­bi­li­té ci­vile pro­fes­sion­nelle, du pre­mier au der­nier jour de chan­tier et ce pour tous les dom­mages : dé­gât des eaux, in­cen­die, tem­pête, dé­gra­da­tion des ma­té­riaux, dé­faut de construc­tion, vice ca­ché. Le consom­ma­teur doit exi­ger la preuve de cette ga­ran­tie car elle couvre les in­ci­dents pro­vo­qués par l'artisan, ses em­ployés, ou le chan­tier lui-même. Une fois les tra­vaux fi­nis, les ar­ti­sans ou pis­ci­niers sont en­core te­nus à trois types d'obli­ga­tions : la ga­ran­tie de par­fait achè­ve­ment : pen­dant 1 an à comp­ter de la ré­cep­tion, elle couvre tous les dom­mages si­gna­lés lors de la ré­cep­tion et dans les 12 mois qui suivent (par exemple un pro­blème d'étan­chéi­té) ; la ga­ran­tie bien­nale ou de bon fonc­tion­ne­ment : pen­dant 2 ans elle per­met le rem­pla­ce­ment de tout équi­pe­ment qui ne se­rait plus fonc­tion­nel ; la ga­ran­tie dé­cen­nale : pen­dant 10 ans à comp­ter de la ré­cep­tion, elle couvre tous les dom­mages qui com­pro­mettent la so­li­di­té de l'ou­vrage, le rendent im­propre à sa des­ti­na­tion ou portent at­teinte à la sé­cu­ri­té des per­sonnes.

À no­ter que le pro­prié­taire est te­nu de son cô­té de sous­crire au­près de son as­su­reur une ga­ran­tie dom­mages-ou­vrages avant l'ou­ver­ture du chan­tier. Celle-ci in­ter­vien­dra en pré­fi­nan­ce­ment de la ga­ran­tie dé­cen­nale, c'est-à-dire qu'elle dé­clenche les ré­pa­ra­tions qui entrent dans le cadre de la ga­ran­tie dé­cen­nale sans se pré­oc­cu­per des dif­fé­rentes res­pon­sa­bi­li­tés, et sans at­tendre une éven­tuelle dé­ci­sion de jus­tice. Elle ex­pire en même temps que la ga­ran­tie dé­cen­nale. Son coût : en moyenne entre 5 et 10 % du mon­tant de la construc­tion. Même si le nombre d'ac­ci­dents tend à bais­ser en France, il faut être très vi­gi­lant, d'au­tant plus que pour les pis­cines hors-sol, la loi ne pré­voit pas d'équi­pe­ment de sé­cu­ri­té obli­ga­toire.

Les pis­cines pri­vées du­rables, quant à elles, sont sou­mises de­puis 2004 à une obli­ga­tion de sé­cu­ri­té, qui consiste à ins­tal­ler au moins l'un des quatre équi­pe­ments sui­vants, conformes aux normes Af­nor : une bar­rière de sé­cu­ri­té, sorte de clô­ture ca­pable de ré­sis­ter aux ac­tions d'un en­fant de moins de 5 ans et d'une hau­teur mi­ni­male de 110 cm (à par­tir de 1000 € pour un dis­po­si­tif com­plet) ; une bâche de pro­tec­tion ou un vo­let rou­lant ri­gide, (entre 500 € et 1000 €pour une bâche ho­mo­lo­guée) ; un abri em­pê­chant l'ac­cès au bas­sin (à par­tir de 4000 € pour l'en­trée de gamme) ; une alarme de dé­tec­tion d'im­mer­sion (entre 300 € et 400 € pour un mo­dèle per­for­mant). Le non-res­pect de la loi ex­pose à une amende de 45000 € et la res­pon­sa­bi­li­té du pro­prié­taire peut être en­ga­gée en cas d'ac­ci­dent.

L'as­su­rance pis­cine, est-ce in­dis­pen­sable ? Comme l'as­su­rance ha­bi­ta­tion pour les pro­prié­taires, l'as­su­rance pis­cine n'est pas obli­ga­toire. Elle ne re­pré­sente pas d'ailleurs, une offre à part en­tière : elle est gé­né­ra­le­ment pro­po­sée comme une ga­ran­tie op­tion­nelle d'une mul­ti­risque ha­bi­ta­tion. Elle com­prend au mi­ni­mum une res­pon­sa­bi­li­té ci­vile pour as­su­mer les éven­tuelles bles­sures dans son uti­li­sa­tion ou les ac­ci­dents plus graves. A l'ins­tar du jar­din, la pis­cine n'est pas cou­verte par l'as­su­rance ha­bi­ta­tion et doit res­pec­ter les normes de sé­cu­ri­té pour que sa cou­ver­ture soit as­su­rée. Son coût : se­lon la taille du bas­sin, une sur­prime de quelques di­zaines d'eu­ros par an. *Source : Fé­dé­ra­tion des pro­fes­sion­nels de la pis­cine FPP

Un pe­tit jar­din fleu­ri, une prai­rie ver­doyante avec une pis­cine et c'est le bon­heur ! Ma­té­riaux, vé­gé­ta­tion, cou­leurs de li­ners, LED : les pro­fes­sion­nels pro­posent un vaste choix de com­bi­nai­sons pour que les consom­ma­teurs puissent adap­ter leur pis­cine à leurs en­vies de dé­co.

Gé­né­ra­tion Pis­cine, l'un des lea­ders eu­ro­péens de la pis­cine po­ly­es­ter, lance « Au­ron » : un nou­veau mo­dèle aux di­men­sions com­pactes. Avec ses 5,70 mètres de lon­gueur, ses 3 mètres de lar­geur et sa pro­fon­deur de 1,50 mètre, ce nou­veau bas­sin si­gné Gé­né­ra­tion Pis­cine dis­pose de di­men­sions rê­vées pour s'in­té­grer dans tous les es­paces - même les plus pe­tits - tout en conser­vant un de­si­gn à la fois contem­po­rain et épu­ré.

Une pis­cine peut faire bon­dir la va­leur d'un bien im­mo­bi­lier jus­qu'à + 20% et évi­de­ment fa­ci­li­ter sa re­vente ! En fait, ce type de pla­ce­ment pré­sente le double avan­tage d'as­su­rer bien-être et plus-va­lue ! À mai­son iden­tique, celle équi­pée d'une pis­cine se re­ven­dra plus vite

que celle qui ne l'est pas (Eu­ro Pis­cine Ser­vices).

Les pis­cines réus­sies sont celles qui s'in­tègrent au pay­sage, créant ain­si un es­pace de vie sup­plé­men­taire par­ti­cu­liè­re­ment agréable et convi­vial (Des­joyaux).

L'al­liance mo­saïue/in­ox pour des réa­li­sa­tions d'avant-garde chez Steel and Style.

Les pis­cines bi-eaux conjuguent le plai­sir de la bai­gnade dans une eau saine et chaude avec ce­lui de dis­po­ser toute l'an­née d'une sur­face d'eau na­tu­relle pro­pice à la re­laxa­tion et à l'éva­sion. C'est le ma­riage réus­si entre une pis­cine trai­tée, net­toyée, chauf­fée et cou­verte, et un bas­sin dans le­quel la faune et la flore prennent toute leur place, au­tour du­quel chaque jour offre un spec­tacle nou­veau met­tant en éveil tous vos sens (Eu­ro Pis­cine Ser­vices).

Avec sa spa­cieuse ter­rasse en bois exo­tique, cette pis­cine s'in­tègre à mer­veille à une pure mai­son nor­mande du pays d'auge (Pis­cines De­la­lande).

Pis­cine prête à plon­ger réa­li­sée par Na­deo Pis­cines de France. Pis­cine équi­pée d'une cou­ver­ture au­to­ma­tique, d'une bal­néo­nage, d'un trai­te­ment au­to­ma­tique.

Pis­cine avec li­ner et fi­ni­tion car­re­lage au ni­veau de la ligne d'eau. Vo­let hors sol (Bo­hin).

Dans son en­vi­ron­ne­ment très na­ture, une pis­cine à dé­bor­de­ment de 9 x 3 m réa­li­sée par la so­cié­té Spa­cep.

Plage de pis­cine en pierre de Tra­ver­tin (Sbs-har­mo­nie du Lo­gis).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.