BATHO MU­SEE DE NOR­MAN­DIE

His­toire de cou­leurs, 1962-2015

Maisons Normandie - - Destination -

John Batho, né en Nor­man­die en 1939, com­mence à pho­to­gra­phier dans les an­nées 1960. Il est l'un des pre­miers pho­to­graphes fran­çais à se consa­crer ex­clu­si­ve­ment à la cou­leur, dans un uni­vers où la pho­to­gra­phie ar­tis­tique est avant tout en noir et blanc. À tra­vers huit sé­ries, em­blé­ma­tiques pour cer­taines – Pa­ra­sols de Deau­ville, Na­geuses de Trou­ville, Dé­chi­rés ou les Nuages-pein­tures, et in­édites pour d'autres – Nor­man­die In­time, Hon­fleur, Giverny, Sur le sable, l'ex­po­si­tion re­trace les che­mi­ne­ments et in­ter­ro­ga­tions de John Batho qui ont for­gé sa vi­sion per­son­nelle de la cou­leur, et des­sine en fi­li­grane le por­tait qu'il fait de sa terre na­tale. Si le su­jet de son oeuvre est d'abord la cou­leur dans sa re­la­tion avec la lu­mière, la re­pré­sen­ta­tion des pay­sages nor­mands – Giverny, les hauts-lieux de la Côte Fleu­rie et son ar­rière-pays – nous offre des images dont la sen­si­bi­li­té n'est pas sans rap­pe­ler la pein­ture im­pres­sion­niste. At­ta­ché à cap­ter les va­ria­tions lu­mi­neuses et les in­fi­nies trans­for­ma­tions de la cou­leur, John Batho convoque ré­gu­liè­re­ment la pein­ture dans sa pho­to­gra­phie (sé­ries Nuages-pein­ture et Giverny). A tra­vers ses pho­to­gra­phies du jar­din de Giverny, il va jus­qu'à se confron­ter à la fi­gure tu­té­laire de l'im­pres­sion­niste Claude Mo­net et pose la ques­tion de la pic­tu­ra­li­té de l'image pho­to­gra­phique. Na­geuses. Dé­chi­rés, 1986.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.