CLAUDE VISEUX

La réa­li­té trans­for­mée

Maisons Normandie - - Destination -

Le mu­sée d'art et d'his­toire Louis-sen­lecq or­ga­nise une ex­po­si­tion consa­crée à l'oeuvre du sculp­teur, des­si­na­teur et peintre Claude Viseux. Né le 3 juillet 1927 à Cham­pagne-sur-oise (Val-d'oise), il suit en au­di­teur libre de 1946 à 1949 des cours d'ar­chi­tec­ture à l'école na­tio­nale su­pé­rieure des beaux-arts de Pa­ris, dans l'ate­lier de Georges Gro­mort (1870-1961) et de Louis Ar­retche (1905-1991). Lo­giste du Grand Prix de Rome en 1949, il dé­laisse ra­pi­de­ment l'ar­chi­tec­ture pour les arts plas­tiques, abor­dant la pein­ture, le des­sin et la sculp­ture avec le même in­té­rêt. Il est nom­mé pro­fes­seur de sculp­ture, chef ate­lier, à l'école na­tio­nale su­pé­rieure des beauxarts de 1975 à 1992. En 1986, il re­çoit la mé­daille d'or de la sculp­ture à la Trien­nale de Del­hi et re­çoit le Prix An­toine Pevs­ner en 1992. Claude Viseux meurt en 2008, lais­sant der­rière lui une oeuvre consi­dé­rable et in­clas­sable. L'in­té­rêt du mu­sée d'art et d'his­toire Louis-sen­lecq pour la créa­tion contem­po­raine et son sou­hait de mettre en avant le tra­vail d'ar­tistes ayant un lien avec le ter­ri­toire du Val-d'oise l'a ame­né à s'in­té­res­ser au tra­vail de Claude Viseux. En dé­cou­vrant son in­croyable ate­lier, si­tué à An­glet au Pays Basque, il est ap­pa­ru né­ces­saire de rendre compte du ca­rac­tère pro­téi­forme de l'oeuvre de l'ar­tiste. En ef­fet, l'ar­tiste s'est in­té­res­sé à tous les mé­diums, toutes les tech­niques. (Vi­suels : Col­lec­tion Mi­che­line Viseux, As­so­cia­tion Ate­lier Claude Viseux Cré­dits pho­to­gra­phiques : © Cy­ril de Pla­ter). Vrille écla­tée 1981, Acier in­ox 75 × 60 cm.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.