Les « femmes » de Nan­cy Vuyl­steke de Laps

Maisons Normandie - - C'est A Voir -

Née en Bel­gique, elle com­men­ça une for­ma­tion clas­sique de sculp­ture à l'aca­dé­mie des Beauxarts de Bruges. Elle choi­sit as­sez vite de vivre en France, sé­duite non seule­ment par le charme du pays mais éga­le­ment par la ma­nière de vivre des Fran­çais. Sa vé­ri­table for­ma­tion ar­tis­tique dé­bu­ta à Pa­ris où elle eut la chance d'être l'élève de Noor-za­dé Bre­ner, femme sculp­teur ex­cep­tion­nelle. An­cienne élève de Zad­kine, Noor-za­dé Bre­ner, au­jourd'hui dis­pa­rue, di­ri­geait un ate­lier dans le quar­tier de Mont­par­nasse. C'est avec elle que Nan­cy Vuyl­steke de Laps a ap­pris à ex­pri­mer ce qu'il y a de mys­té­rieux dans le corps hu­main et en par­ti­cu­lier dans le corps fé­mi­nin. Aus­si faut-il se souvenir à pro­pos de tout créa­teur, de ce que di­sait Os­car Wilde : « Que de fois il ar­rive qu'en croyant ex­pé­ri­men­ter sur au­trui, nous ex­pé­ri­men­tons en réa­li­té sur nous-mêmes » Lors­qu'on in­ter­roge Nan­cy sur son art et son tra­vail elle nous ré­pond : « Le su­jet prin­ci­pal de mon tra­vail et de ma re­cherche est la femme, mais au-de­là je cherche à ex­pri­mer et à rendre pal­pable l'idée de la beau­té, de l'équi­libre, de la sé­ré­ni­té, de la sen­sua­li­té… Loin des Dik­tats contem­po­rains, « mes » femmes ex­priment ce qu'il y a d'éter­ni­té dans cette har­mo­nie des courbes, éloi­gnant ain­si toute agres­si­vi­té et créant un ins­tant de dou­ceur et d'équi­libre. Par mon tou­ché j'ex­prime ma per­cep­tion des ron­deurs, en ef­fet la per­fec­tion n'est pas lisse, dans chaque femme se cache une beau­té. Au tra­vers de la glaise puis du bronze, je cherche à trans­mettre cette émo­tion qui m'en­va­hit quand une de mes sculp­tures est en­fin prête à être of­ferte aux re­gards. Ex­po per­ma­nente Ga­le­rie Da­nielle Bour­dette-gorz­kows­ki

Le bou­quet de Vé­nus

Pas­sion­né­ment Bronze

Éva­sion

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.