UNE RE­NAIS­SANCE DE VE­LOURS

Maisons Normandie - - Bayeux - Re­por­tage pho­tos : Gilles Tar­gat - Texte : Co­rinne Tar­gat

Après plu­sieurs ex­pé­riences de ré­no­va­tions de mai­sons entre Nor­man­die et Gi­ronde, Va­lé­rie et Bru­no, un couple d'es­thètes, a je­té son dé­vo­lu sur cette mai­son d'ar­tiste au fort potentiel ni­chée dans le coeur his­to­rique de Bayeux.

Si le charme de la mai­son sem­blait une évi­dence, son état de dé­la­bre­ment de­man­dait un bel ef­fort d'ima­gi­na­tion pour abou­tir au ré­sul­tat ac­tuel. Er­mi­tage de re­traite d'un an­cien avo­cat pa­ri­sien bo­hème et ar­tiste, la de­meure avait quelque peu été li­vrée à elle-même. Entre la ver­rière qui me­na­çait de s'ef­fon­drer et le jar­din en friche, c'est avec un cou­rage vi­sion­naire que Va­lé­rie et Bru­no se sont re­trous­sé les manches. La pre­mière tâche fut de désen­com­brer les nom­breuses pièces crou­lant sous des ac­cu­mu­la­tions de meubles et d'ob­jets. La bonne sur­prise fut que la mai­son était très saine et dé­pour­vue de pro­blèmes de struc­ture. Les tra­vaux pou­vaient alors com­men­cer par la créa­tion de sa­ni­taires qui fai­saient cruel­le­ment dé­faut pour pro­fi­ter du con­fort le plus élé­men­taire. Il fal­lut aus­si dé­mon­ter les sols en pierre de Bayeux cas­sés et dans leur vo­lon­té de pré­ser­ver l'as­pect his­to­rique de la mai­son, ils ont conser­vé les par­ties in­tactes qui ont été ré­em­ployées pour les pièces de vie.

Rendre tout son lustre à cette belle de­meure

L'al­chi­mie entre tra­di­tion et XXIE siècle

Il en man­quait quelques mètres car­rés, un pe­tit mi­racle se pro­dui­sit alors : un par­ti­cu­lier pro­po­sait à la vente sur un site mar­chand les 3 m² man­quants. Le sol a ain­si pu gar­der son au­then­ti­ci­té et son âme lo­cale. Par l'em­ploi de ma­té­riaux nobles po­sés dans les règles de l'art, cette ré­no­va­tion est une belle réus­site qui conjugue avec grâce l'al­liance des siècles en toute har­mo­nie. La lo­ca­li­sa­tion de la pro­prié­té dans le site clas­sé de la ca­thé­drale né­ces­si­ta l'in­ter­ven­tion d'un ar­chi­tecte des bâ­ti­ments de France, en par­ti­cu­lier pour la créa­tion de pièces. Avec un goût cer­tain et l'art de bien s'en­tou­rer, les pro­prié­taires ont réus­si le tour de force de re­don­ner vie à cette mai­son en conci­liant une dé­co­ra­tion très contem­po­raine sans ja­mais tra­hir la vo­ca­tion his­to­rique de la de­meure si­tuée dans le centre ville de Bayeux, ci­té his­to­rique s'il en est. La ver­rière contem­po­raine est ve­nue rem­pla­cer le jar­din d'hi­ver d'ori­gine qui n'avait pas pu être sau­vé.

Ce mo­dèle de chez Vé­ran­da Au­then­tic, fa­bri­qué dans les plus pures tra­di­tions de l'acier, est une vé­ri­table réus­site qui ap­porte la lu­mière et un nou­veau re­gard sur l'ex­té­rieur.avec sa longue table de chez Har­mo­nie du Lo­gis et ses lustres de chez Mer­ci Louis, elle de­vient une mer­veilleuse pièce de ré­cep­tion avec vue sur l'en­semble du jar­din… sous la bé­né­dic­tion d'une vierge chi­née qui re­garde du cô­té du clo­cher voi­sin ! Pas­sion­née par l'échange et la com­mu­ni­ca­tion,va­lé­rie a dé­ci­dé de faire par­ta­ger sa mai­son en ou­vrant trois chambres d'hôtes de charme. Cha­cune fait l'ob­jet d'une dé­co­ra­tion thé­ma­tique. La pro­prié­taire ins­pi­rée à su mettre en har­mo­nie les to­na­li­tés des salles de bain avec l'am­biance des chambres. Elle as­so­cie ain­si les car­reaux de ci­ment et les cous­sins fleu­ris, la mo­saïque de verre et les pa­piers peints de créa­teurs, elle maî­trise aus­si à la per­fec­tion les am­biances vin­tage.

Un ca­bi­net de cu­rio­si­tés voué au con­fort et à l'art de vivre

La mai­son est un vé­ri­table ca­bi­net de cu­rio­si­tés voué au con­fort et à l'art de vivre en pre­nant le temps de la contem­pla­tion. Toutes les chambres à la dé­co­ra­tion soi­gneu­se­ment étu­diée ont vue sur le ma­gni­fique jar­din. Par­tis d'une friche ga­gnée par les ronces, Va­lé­rie et Bru­no ont éla­bo­ré une oa­sis de dou­ceur en res­pec­tant les règles de l'art

du jar­din tra­di­tion­nel. Avec ses es­paces à la fran­çaise dé­li­mi­tés par des buis, ses havres de re­pos contem­pla­tif et ses ar­bustes à fruits rouges pour les confi­tures, ce jar­din des dé­lices est à l'image des parcs du grand siècle en mo­dèle ré­duit, avec même un pa­ci­fique trou­peau de mou­tons bien sages...

Ci-des­sus : la fa­çade asy­mé­trique est très élé­gante avec ses vo­lets gris. Ci-contre : une bai­gnoire an­cienne de­vient un bas­sin grand siècle. Ci-des­sous : cô­té cour, de pe­tits es­paces co­sy faits de bric et de broc pour des ins­tants de sé­ré­ni­té.

Ci-contre : l'es­prit de la mai­son s'af­firme dès la porte co­chère pas­sée. Ci-des­sous : la grande cui­sine est équi­pée d'un pia­no Elan de chez Fal­con.

Ci-des­sus : la grande ver­rière est réa­li­sée dans l'es­prit de la tra­di­tion des jar­dins d'hi­ver. Ci-contre : l'art du dé­cor ré­side dans des as­so­cia­tions d'ob­jets in­so­lites qui ra­content une his­toire dif­fé­rente à chaque fois.

Les pa­piers peints de créa­teurs ap­portent une note sen­suelle à cette chambre dé­diée au plai­sir.

Ci-des­sus : chaque salle de bains est en ac­cord de cou­leurs avec les ma­tières de la chambre Ci-contre : les car­reaux de ci­ment hexa­go­naux re­prennent les cou­leurs des cous­sins.

Ci-des­sus : les to­na­li­tés et les ma­tières de cette chambre lui confèrent une cha­leur qui donnent en­vie de se blot­tir dans les cous­sins moel­leux. Ci-contre : les car­reaux en pâte de verre sont l'oeuvre de la mai­son Bi­saz­za,, le savoir-faire à l'ita­lienne. Ci-des­sous : les car­reaux de ci­ment cubes en 3 D de la douche ont été créés par Cou­leurs & Ma­tières.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.