Je ré­amé­nage ma salle de bains

PE­TIT OU GRAND FOR­MAT, ELLE DOIT POU­VOIR RI­MER AVEC CONFORT ET PLAI­SIR. LES 5 QUES­TIONS À SE PO­SER AVANT DE PLON­GER.

Marie Claire Idees - - SOMMAIRE - ENQUÊTE CA­RO­LINE WIETZEL.

À QUOI RES­SEMBLE L’ÉCLAI­RAGE IDÉAL ?

Même si la pièce pro­fite d’une lu­mière na­tu­relle grâce à une ou plu­sieurs ou­ver­tures, rien ne sau­rait rem­pla­cer un éclai­rage pen­sé pour as­su­rer une bonne visibilité à toute heure de la jour­née. Ap­pliques, ban­deaux LED et spots orien­tables per­mettent de ci­bler des zones : le mi­roir, la douche, le meuble de ran­ge­ment… At­ten­tion à po­si­tion­ner le bon éclai­rage au bon en­droit. La norme NF C 15-100 dé­fi­nit au­tour de la bai­gnoire ou de la douche trois vo­lumes (de 0 à 2) au­to­ri­sant ou non l’ins­tal­la­tion d’ap­pa­reils électriques (prise, in­ter­rup­teur, sèche-ser­viettes…) se­lon leur in­dice (IP) et leur classe de pro­tec­tion (de I à III).

DOUCHE À L’ITA­LIENNE OU BAI­GNOIRE ?

De plain-pied, la vraie douche à l’ita­lienne af­fleure le sol de la salle de bains dont elle par­tage le re­vê­te­ment, car­re­lage, mo­saïque ou ci­ment tein­té. En ap­par­te­ment ou en ré­no­va­tion, pré­fé­rez­lui les re­ce­veurs en cé­ra­mique ou en ré­sine ul­tra-plats (2 cm d’épais­seur) plus fa­ciles à mettre en oeuvre et dont les di­men­sions vont jus­qu’à 200 x 100 cm (Ro­ca, Ville­roy & Boch, Du­ra­vit, Jacob Delafon… à par­tir de 237 €). Si votre pièce me­sure 5 m2 en­vi­ron (la moyenne fran­çaise), in­ves­tis­sez dans une bai­gnoire en 180 x 80 cm, bien pra­tique avec des en­fants et plus at­trac­tive lors d’une re­vente. Au-des­sus de 10 m2, osez la bai­gnoire îlot en lais­sant un pas­sage de cir­cu­la­tion de 70 cm mi­ni­mum tout au­tour (Ideal Stan­dard, Vic­to­ria & Al­bert, à par­tir de 879 € chez Le­roy Mer­lin).

QUELLE PA­ROI DE DOUCHE CHOI­SIR ?

Cou­lis­sante, pi­vo­tante ou à bat­tants, choi­sis­sez une pa­roi en verre trans­pa­rent pour agran­dir l’es­pace, et de pré­fé­rence trai­té an­ti­cal­caire (Line Pres­tige, à par­tir de 239 €, La­peyre). Pour pré­ser­ver l’in­ti­mi­té d’une salle de bains par­ta­gée, op­tez pour les pa­rois avec un ban­deau en verre dé­po­li, fu­mé ou sé­ri­gra­phié. La douche à l’ita­lienne s’ins­talle sou­vent der­rière des pan­neaux fixes en verre (à par­tir de 1 011 €, No­vel­li­ni chez Es­pace Au­bade) ou des pa­rois pleines en grandes lar­geurs (120 cm mi­ni­mum). À sa­voir tout de même, ces ins­tal­la­tions, certes très es­thé­tiques, ne pro­tègent pas for­cé­ment bien la pièce des pro­jec­tions d’eau et, l’hi­ver, pré­servent peu de la sen­sa­tion de froid quand la peau mouillée est au con­tact de l’air.

UNE DOUBLE VASQUE, C’EST JOUABLE ?

C’est évi­dem­ment le must pour la vie de fa­mille et celle des couples qui se re­trouvent dans la salle de bains aux mêmes heures : on évite ain­si les em­bou­teillages au mo­ment de se bros­ser les dents, de se ra­ser ou de se ma­quiller. C’est moins vrai lorsque la pièce est dé­diée à des ados qui pré­fèrent être seuls de­vant le la­va­bo. As­su­rez-vous que la lon­gueur de votre plan de toi­lette est suf­fi­sante (150 cm mi­ni­mum) pour po­ser sans gêne fla­cons, porte-sa­von etc. de part et d’autre des vasques.

EST-CE QUE JE PEUX PO­SER DU PAR­QUET AU SOL ?

Seules les es­sences im­pu­tres­cibles comme les bois exo­tiques (teck, mer­bau, iro­ko, ipé…) et quelques bois eu­ro­péens trai­tés (frêne, pin ma­ri­time…) sont ca­pables d’en­du­rer l’hu­mi­di­té propre à la salle de bains, à condi­tion d’être hui­lés plu­tôt que ver­nis (Émois & Bois, Dé­co­plus Par­quet… de 36 € à 110 €/m2). Quelle que soit la na­ture du sup­port, seule une pose col­lée en plein per­met au par­quet de ré­sis­ter aux va­ria­tions de tem­pé­ra­ture et d’hy­gro­mé­trie de la pièce. Cette pré­cau­tion est à as­so­cier à une bonne ven­ti­la­tion mé­ca­nique, ou une fe­nêtre ou­verte ré­gu­liè­re­ment, pour ga­ran­tir la lon­gé­vi­té du plan­cher. Le stra­ti­fié hy­dro­fuge (trai­te­ment Hy­dro­seal de Quick-Step, Saint-Ma­clou, Ber­ry Al­loc) peut être une op­tion tout aus­si cha­leu­reuse et net­te­ment moins coû­teuse (à par­tir de 19 €/m2).

1

1. Grâce aux fe­nêtres de toit (Ve­lux), les combles sont op­ti­mi­sés. 2. Ré­sis­tant à l’eau, ce stra­ti­fié se pose par en­cli­que­tage (Ma­jes­tic de Quicks­tep). 3. Pour mo­der­ni­ser votre ré­no­va­tion, op­tez pour un en­duit bé­ton sur les murs (Mer­ca­dier). 4. Fixe, la pa­roi de douche joue la lé­gè­re­té (To­to). 5. Du chêne na­tu­rel pour un stra­ti­fié spécial pièces hu­mides (La­peyre). 2

3

4

5

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.