Un îlot sur rou­lettes pour une cui­sine qui bouge.

Marie Claire Maison - - À PARIS -

De­puis dix-sept ans, Laurent Lo Monaco, trente ans à peine, est ar­chi­tecte. Ou presque. C’est en ef­fet dès l’en­fance que ce fils de me­nui­sier et pe­tit-fils de chef de chan­tier des­sine des meubles et des plans, de­puis que ses pa­rents l’ont sol­li­ci­té pour la construc­tion et l’amé­na­ge­ment de leur mai­son lors­qu’il avait treize ans. S’en­suivent tout na­tu­rel­le­ment des études à l’école d’Ar­chi­tec­ture de Pa­ris puis de Bruxelles, qu’il fi­nance en tra­vaillant dans plu­sieurs agences, réa­li­sant es­quisses, pers­pec­tives et vues en 3 D, avant de se voir confier ses pre­miers projets. Tout s’ac­cé­lère il y a 4 ans : tom­bé amou­reux d’une pe­tite mai­son en briques pas­sa­ble­ment dé­la­brée du XXe ar­ron­dis­se­ment, le jeune ar­chi­tecte dé­cide d’en faire son chan­tier témoin, la vi­trine de l’agence qu’il vient d’ou­vrir. Pour mé­ta­mor­pho­ser les 76 m2 en 130 m2, il com­mence par creu­ser la cave et su­ré­le­ver la toi­ture, puis s’oc­cupe dans la fou­lée des es­ca­liers qui vont des­ser­vir les cinq ni­veaux ain­si créés. Sa chance : seuls les murs pé­ri­phé­riques sont por­teurs, il peut ain­si re­dis­tri­buer l’es­pace en ins­tal­lant des cloi­sons en mé­dium, lé­gères, fa­ciles à dé­pla­cer, com­plé­tées par des meubles à rou­lettes qui per­mettent de chan­ger la dis­po­si­tion à l’en­vi. Car c’est bien là le sou­hait de Laurent Lo Monaco : mo­di­fier les vo­lumes quand il veut, faire évo­luer la mai­son en même temps que la vie. Pour le reste, l’ar­chi­tecte a lais­sé libre cours à sa pas­sion pour le gra­phisme, at­tri­buant un mo­tif par­ti­cu­lier à chaque es­pace pour mieux l’iden­ti­fier. Peintes ou im­pri­mées, ces géo­mé­tries ori­gi­nales com­plètent un pro­jet très per­son­nel. Un bel en­droit à vivre et la meilleure des cartes de vi­site pour sa jeune agence.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.