Lyon: l’es­prit “va­cances au vert”, en fa­mille

Marie Claire Maison - - #intérieurs - Par GENEVIÈVE DORTIGNAC avec ISABELLE SOING Pho­tos PIERRICK VERNY

“J’ai tou­jours ai­mé vivre dans des lieux aty­piques, char­gés d’une his­toire dans la­quelle

je peux m’ins­crire et trans­mettre mes sen­ti­ments.” Ce dé­sir de dia­lo­guer avec des murs “qui ont une âme”, et peut-être ses études de psy­cho­lo­gie qui l’ont ren­due at­ten­tive au sens ca­ché des gestes, ont “ai­man­té” Ma­rine Pa­layer il y a une quin­zaine d’an­nées vers cet an­cien mo­nas­tère di­vi­sé en co­pro­prié­té. La pré­sence dis­crète d’une congré­ga­tion de soeurs mis­sion­naires, ins­tal­lées à cô­té, ren­force l’at­mo­sphère pai­sible de ce “pou­mon” vert. Sur les hau­teurs boi­sées du mont d’Or, il forme un bal­con ver­doyant aux portes de Lyon. Ex-sty­liste, cos­tu­mière et pho­to­graphe à ses heures, Ma­rine a d’ailleurs re­pen­sé la mai­son où elle vit avec ses en­fants, An­toine et April “à la ma­nière d’une mai­son de va­cances”. Ré­cu­pé­rée lors d’un chan­tier de dé­mo­li­tion d’ate­lier, une baie en verre et mé­tal fait ain­si bé­né­fi­cier la cui­sine de la res­pi­ra­tion lu­mi­neuse du sa­lon, tout en sé­pa­rant les deux es­paces. Et chaque amé­na­ge­ment re­lève d’avan­tage d’une ins­pi­ra­tion ins­tinc­tive que d’un “plan dé­co” sa­vam­ment écha­fau­dé. Comme celle de re­con­ver­tir la che­mi­née en plan de cuis­son, ou le choix du bleu-vert ul­tra­frais de la cui­sine, “au­quel j’ai pen­sé pour ré­veiller le mo­tif du sol, à l’ori­gine en ter­raz­zo”. Pas­sion­née par le gra­phisme et l’image, elle a dis­per­sé re­vues et livres d’art dans la mai­son, plu­tôt que de les re­grou­per dans une bi­blio­thèque de col­lec­tion­neuse. Ce choix spon­ta­né ac­cen­tue l’at­mo­sphère bo­hème, in­ti­miste et ac­cueillante de la mai­son, ins­til­lée par les ta­pis eth­niques, le ro­tin et le joyeux mix d’ob­jets et de meubles vin­tage, chi­nés ou hé­ri­tés de sa fa­mille. Tou­jours en mou­ve­ment, Ma­rine qui vient de créer Ani­ma­lost, un site dé­dié aux ani­maux per­dus ou à adop­ter, le re­con­naît vo­lon­tiers: “Mes concep­tions et mes pro­jets ont tou­jours une di­men­sion af­fec­tive et émo­tion­nelle.”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.