À GUICHET OU­VERT! À DEUX PAS DE LA PLAGE DE TROUVILLE ET DE SA CÉ­LÈBRE HALLE AUX POIS­SONS, L’AN­CIENNE POSTE ART DÉ­CO, TRANS­FOR­MÉE EN LOFT PAR L’AR­CHI­TECTE D’IN­TÉ­RIEUR AMÉ­LIE BUVAT A GAR­DÉ SON ÂME ET SON HIS­TOIRE.

Marie Claire Maison - - #Intérieurs - Par AU­RÉ­LIE DES RO­BERT Pho­tos RO­MAIN RICARD

Faire d’un an­cien bu­reau de poste de 1932 une mai­son ac­cueillante: le pro­jet du groupe Buil­din­vest, pro­prié­taire de ce lieu d’ex­cep­tion, clas­sé aux Mo­nu­ments his­to­riques en 2010, avait des al­lures de dé­fi pour l’ar­chi­tecte d’in­té­rieur Amé­lie Buvat: construit à l’époque par Pierre Chi­rol, ar­chi­tecte ré­gio­nal des PTT qui si­gna une tren­taine de bu­reaux de poste du Mont-Saint-Mi­chel à Rouen, ce­lui du centre-ville de Trouville-sur-Mer est un vé­ri­table ma­ni­feste ré­gio­na­liste, ca­rac­té­ris­tique de la Côte fleu­rie: “En dé­cou­vrant le lieu à l’état brut, j’ai d’abord été, certes, sub­ju­guée, mais aus­si un peu in­quiète!” avoue Amé­lie Buvat. Sous cinq mètres de hau­teur, le dé­cor, clas­sé comme la fa­çade, avait de quoi in­ti­mi­der: 180 m2 de sols ca­le­pi­nés en mo­saïque, de vi­traux en verre dé­po­li, des ca­bines té­lé­pho­niques, des comp­toirs et écri­toires… Au­tant d’élé­ments à pré­ser­ver pour écrire la nou­velle his­toire d’un lieu des­ti­né à être loué. “Mal­gré leur no­blesse et un style in­dé­niable, les ma­té­riaux étaient mas­sifs, froids et très im­po­sants, alors que l’ob­jec­tif était plu­tôt de créer un en­droit confi­den­tiel, pro­pice aux re­trou­vailles.” Amé­lie Buvat a trou­vé une écri­ture, ins­pi­rée par les dé­tails Art dé­co du dé­cor, comme les in­crus­ta­tions en mar­que­te­rie sur la banque d’ac­cueil ou la mo­saïque mu­rale. “Les contraintes liées au clas­se­ment sont devenues des atouts pour mé­lan­ger ma­tières et époques.” Les cinq chambres et salles de bains ont été amé­na­gées dans l’ex-centre de tri. L’an­cien hall d’ac­cueil est dé­sor­mais une im­mense pièce à vivre, ren­due cha­leu­reuse grâce à un jeu d’éclai­rage étu­dié et au mé­lange de ma­tières – lai­ton, ve­lours, osier et sus­pen­sions aé­riennes fa­çon fi­let de pê­cheur. Des cli­chés ti­rés des car­nets de va­cances trou­villaises du pho­to­graphe Jacques-Hen­ri Lar­tigue et des af­fiches an­ciennes lui in­sufflent l’es­prit “mai­son de fa­mille” qui lui man­quait. Évo­ca­teur des ar­rière-sai­sons lu­mi­neuses, entre bains, pêche à la cre­vette et bol d’air sur la my­thique pro­me­nade des planches...

Es­prit Belle Époque pour la fa­çade et la ver­rière de cet an­cien bu­reau de poste, em­blé­ma­tique du style des vil­las XIXe qui bordent la plage de Trouville.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.