Le ques­tion­naire Jeanne Ad­ded

Son nou­vel al­bum s’ap­pelle “Ra­diate”, rayon­ner*. Un nom qui va bien à la chan­teuse for­mée au classique, pas­sée par le jazz et cou­ron­née en terre pop. Et qui se ré­vèle ici une boule gré­sillante de confiance en soi com­mu­ni­ca­tive.

Marie Claire - - Sommaire - Par Fabrice Gai­gnault

Ai­mez-vous votre vi­sage ?

Oui. Ça va. En fait, ça dé­pend des jours.

Etes-vous fille ou femme ?

J’ai ja­mais tel­le­ment ai­mé me po­ser la ques­tion et du coup j’ai choi­si de ne pas pen­ser en ces termes-là. J’aime pas ces mots-là, ils ne me vont pas.

Pou­vez-vous prendre une pho­to de vous ? Dor­mez-vous la nuit ?

J’aime beau­coup dor­mir mais pas for­cé­ment la nuit.

Votre mère était-elle do­mi­nante ou sou­mise ?

Il n’y a pas d’autre choix ?

Com­bien de drogues vous faut-il pour vivre ?

Amis, mu­sique, concerts. Les concerts étant sans doute la plus forte de toutes.

Le plus beau re­gard que l’on ait po­sé sur vous ?

Ce­lui que je porte sur moi-même, mais c’est le tra­vail d’une vie.

Ci­tez trois amants et amantes rê­vés au cours de votre vie.

Jeff Bu­ck­ley, Court­ney Love, Ch­loe Wal­dorf.

Votre plus grand plai­sir simple ?

Chan­ter.

Votre der­nière re­cherche Google ?

Une vi­déo de contou­ring.

Le meilleur con­seil que l’on vous ait don­né ?

Du mu­si­cien Ber­nard Lu­bat : « Mets tou­jours la char­rue avant les boeufs. »

La der­nière chose que vous ayez bue et man­gée ?

Des amandes sa­lées et un smoo­thie. Ça craint.

Le goût dont vous avez honte ?

Je n’ai pas de honte.

Etes-vous vio­lente ?

Ça m’ar­rive comme tout le monde, mais c’est plu­tôt tour­né vers moi. Je fais de la mu­sique pour que ça sorte.

Que ne sup­por­tez-vous pas que l’on dise de vous ?

Rien. C’est le pro­blème des autres.

Pou­vez-vous sor­tir sans ma­quillage dans la rue ?

Car­ré­ment.

Ai­mez-vous votre pré­nom ?

Oui, et il fait tou­jours de l’ef­fet sur les autres quand je le pro­nonce. Jeanne était as­sez rare quand j’étais en­fant.

Fuir, s’adap­ter ou com­battre ?

S’adap­ter, mais bon, il faut aus­si com­battre de temps en temps.

La pre­mière fois où vous vous êtes sen­tie libre ?

Une des pre­mières fois où j’ai chan­té, ado­les­cente, et où j’ai tou­ché du doigt le fait d’être très pré­sente aux yeux des autres.

La place du sexe dans votre vie ?

No com­ment.

Si vous étiez une fée et pou­viez of­frir trois dons à un en­fant nais­sant, les­quels se­rait-ce ?

La confiance, la confiance, la confiance.

(*) Nou­vel al­bum, sor­tie le 14 sep­tembre (Naive/Be­lieve). En tour­née en France et au Zé­nith de Pa­ris le 3 avril 2019.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.