Cé­dric et Mé­la­nie Bi­geard-de­mange, pro­duc­teurs et dis­til­la­teurs

Maxi Cuisine - - Balade Gourmande -

LA MI­RA­BELLE À TOUTES LES SAUCES

Ronde, fine et élé­gante, cette va­rié­té de prune est tout sim­ple­ment la meilleure am­bas­sa­drice de la ré­gion. 250 pro­duc­teurs, 8 000 tonnes de fruits ré­col­tés en moyenne, chaque an­née, une IGP de­puis 20 ans.

« Le ter­roir ar­gi­lo-cal­caire, l’en­so­leille­ment, les hi­vers froids, les va­ria­tions de tem­pé­ra­ture sur le prin­temps font que la mi­ra­belle s’épa­nouit en Lor­raine et lui donnent son arôme in­com­pa­rable », af­firme Cé­dric, pro­duc­teur de mi­ra­belles.

« En dé­but de sai­son, quand le taux de su­cro­si­té n’est pas at­teint et qu’on est, du coup, sur un cô­té plus acide, la mi­ra­belle s’uti­lise plus par­ti­cu­liè­re­ment dans le sa­lé, avec des viandes comme le pi­geon, un rô­ti de veau, un fi­let mi­gnon de porc… Il existe même du vi­naigre de mi­ra­belle, idéal pour dé­gla­cer un ca­nard par exemple.

En­suite, ar­ri­vée à ma­tu­ri­té, elle s’uti­lise en su­cré. Un con­seil, d’ailleurs, pour faire une confi­ture : plus on avance dans la sai­son des mi­ra­belles, moins on met de sucre ! Et ajou­tez une pe­tite touche d’eau-de-vie de mi­ra­belle en fin de cuis­son. »

Cé­dric sait de quoi il parle. Dis­tilla­teur éga­le­ment avec sa femme Mé­la­nie, ils pro­duisent 3 eaux-de-vie de mi­ra­belle dif­fé­rentes, en fonc­tion de 3 vieillis­se­ments dis­tincts. « 6 se­maines de fer­men­ta­tion sont né­ces­saires, la dis­til­la­tion se fait donc es­sen­tiel­le­ment l’hi­ver. On est sur une des eaux-de-vie les plus aro­ma­tiques qui soit. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.