Trou­ver un sens à son tra­vail donne de la force !

Maxi - - Spécial Témoignages - Syl­vie Li­ger, coach pro­fes­sion­nel*

Pour prendre ou re­prendre une en­tre­prise, il faut une vraie mo­ti­va­tion, des com­pé­tences et aus­si avoir bien étu­dié la si­tua­tion et ses contraintes per­son­nelles : ho­raires, part d’em­pié­te­ment sur la vie de fa­mille, baisse éven­tuelle de re­ve­nus dans un pre­mier temps… Cer­tains vont être mo­ti­vés par la part de risque et d’in­té­res­se­ment aux ré­sul­tats, d’autres pas. Tout dé­pend de son es­time de soi, no­tam­ment sur le plan pro­fes­sion­nel. Ce qui donne de la force, ce n’est pas d’être le chef ou d’avoir un em­ploi ré­mu­né­ra­teur, c’est que tout tra­vail ait un sens ! Ce­la peut être le cas lors­qu’on est un simple em­ployé, si l’on est par­tie pre­nante de la vie de l’en­tre­prise et si la di­rec­tion nous en­voie des signes es­sen­tiels de re­con­nais­sance. La for­mule de l’en­tre­prise co­opé­ra­tive fa­vo­rise ce­la, sans au­cun doute**. * Au­teure de L’Es­time de moi (édi­tions Ey­rolles). ** Plus d’infos sur next­crea­ti­vi­ty.eu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.