Mon pe­tit-fils est un casse-cou

Il n’a pas tou­jours conscience du dan­ger et vous vous de­man­dez de quelle fa­çon ré­agir.

Maxi - - Psycho - Mer­ci à Agnès La­prelle-Ca­lenge, psy­cho­logue cli­ni­cienne et psy­cho­thé­ra­peute, au­teur de Mon en­fant en 100 ques­tions, éd. Ey­rolles.

Fai­sons tout d’abord la dis­tinc­tion entre deux choses : cer­tains en­fants sont doués d’une agi­li­té et d’une ai­sance cer­taine par rap­port à leur âge. S’ils osent, c’est qu’ils se savent ca­pables de réa­li­ser des prouesses phy­siques sans pour au­tant prendre de risques. D’autres, au contraire, font preuve d’une agi­ta­tion qu’ils n’ar­rivent pas à contrô­ler. Ils mul­ti­plient les es­ca­lades dans le seul but de tes­ter leurs li­mites et d’at­ti­rer l’at­ten­tion de leurs pa­rents. Ce fai­sant, ils se mettent en dan­ger : si c’est le cas de pe­tit en­fant, il est nor­mal que ce­la vous in­quiète, sur­tout s’il vous fait ré­gu­liè­re­ment de belles frayeurs en se fai­sant très mal. S’il est as­sez grand pour com­prendre, par­lez-en tout d’abord avec lui : il s’agit de lui faire prendre conscience des risques sans vous mon­trer non plus trop pro­tec­trice. Dites-lui : « Je te fais confiance car je sais que tu réus­sis très bien telle ou telle chose, mais sur ce point, tu te mets en dan­ger et ça, je ne peux pas l’ac­cep­ter. Il faut que tu fasses plus at­ten­tion. » Si son ins­ti­tu­teur a éga­le­ment aler­té par rap­port à ce pro­blème, il est d’au­tant plus im­por­tant de prendre ce com­por­te­ment au sé­rieux, que ce­lui-ci peut en ef­fet frei­ner l’in­té­gra­tion de votre en­fant dans un groupe et im­pac­ter sa vie sco­laire. Des ba­garres ré­gu­lières, l’en­traî­ne­ment d’autres en­fants à le suivre dans des ac­ti­vi­tés à risque, pour­raient, à terme, lui confé­rer une image né­ga­tive dont il fi­ni­rait par souf­frir. Par ailleurs, de­meu­rez ferme sur toutes les règles de sé­cu­ri­té de base à la mai­son : ne ja­mais lais­ser les fe­nêtres ou­vertes, ne pas le lais­ser seul sur un bal­con, fer­mer la porte d’en­trée, ne pas lui per­mettre de jouer à cô­té de vous quand vous cui­si­nez et sanc­tion­nez-le si ces li­mites ne sont pas res­pec­tées. En­fin, s’il n’écoute pas vos mises en garde et n’ar­rive ja­mais à se po­ser, pre­nez ren­dez-vous avec votre mé­de­cin trai­tant ou un psy­cho­logue ; si vous êtes sa grand-mère, in­ci­tez ses pa­rents à consul­ter. Ce com­por­te­ment peut en ef­fet ré­vé­ler des troubles de l’at­ten­tion de­vant être pris en charge de ma­nière adap­tée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.