3 ques­tions à laurent tho­mas,

Mes Finances - - PRATIQUE -

com­mis­saire-pri­seur à metz

Les ventes aux en­chères son­telles ou­vertes à tous ?

Par­ti­ci­per à une vente aux en­chères, c’est aus­si simple que de pous­ser la porte d’un ma­ga­sin. Tout le monde peut y prendre part. vous de­vez sim­ple­ment vous mu­nir de votre pièce d’iden­ti­té et d’un moyen de paie­ment. il faut ce­pen­dant connaître une dis­tinc­tion. vous avez d’un cô­té les ventes ju­di­caires qui font suite à une dé­ci­sion de jus­tice comme les li­qui­da­tions et de l’autre les ventes dites « vo­lon­taires » qui re­lèvent de la vo­lon­té d’un ven­deur, sans au­cune contrainte.

En quoi cette dis­tinc­tion es­telle im­por­tante ?

la vente ju­di­ciaire est réa­li­sée sans au­cune ga­ran­tie, c’es­tà-dire que vous ache­tez en l'état ce que vous trou­vez. vous n’êtes pas as­su­ré en cas de pro­blème. Ces ventes sont se­lon moi des­ti­nées à un pu­blic aver­ti qui a dé­jà suf­fi­sam­ment de ren­sei­gne­ments sur le bien qu’il sou­haite ac­qué­rir. les ventes vo­lon­taires sont sou­mises à un ré­gime de ga­ran­tie contre les vices ca­chés ou d’au­then­ti­ci­té pour une du­rée de cinq ans. un pu­blic un peu plus néo­phyte se­ra donc mieux pro­té­gé.

Par­ti­ci­per à une vente aux en­chères né­ces­site-il un mi­ni­mum de pré­pa­ra­tion ?

Tous les biens mis en vente aux en­chères sont ex­po­sés avant. Si vous le pou­vez, c’est im­por­tant de se rendre à cette ex­po­si­tion. vous pren­drez alors connais­sance des ré­serves d’usage qui pré­cisent si les lots ont eu des ac­ci­dents, s’ils ont fait l’ob­jet de res­tau­ra­tions. Pen­sez aus­si à consul­ter le ca­ta­logue de la vente. Si vous par­ti­ci­pez à une vente à dis­tance, n’hé­si­tez pas à ap­pe­ler l’étude qui l’or­ga­nise pour de­man­der des in­for­ma­tions sup­plé­men­taires.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.