Pour Faire gar­der vos en­fants en bas âge,

Mes Finances - - PRATIQUE -

vous avez plu­sieurs pos­si­bi­li­tés. crèche, garde à do­mi­cile, as­sis­tante ma­ter­nelle… Chaque dis­po­si­tif pro­pose ses propres coups de pouce fi­nan­ciers per­met­tant de li­mi­ter la fac­ture. tour d’ho­ri­zon de ces aides pour vous ai­guiller dans votre choix.

trou­ver un mode de garde peut res­sem­bler à un par­cours du com­bat­tant. vous cher­chez la so­lu­tion qui convient le mieux à votre en­fant et la plus simple par rap­port à vos ho­raires de tra­vail, votre lieu d’ha­bi­ta­tion… par­mi tous les cri­tères de choix, pen­sez éga­le­ment à vous ren­sei­gner sur les aides pro­po­sées. d’un mode de garde à l’autre, elles peuvent être très dif­fé­rentes et ne fonc­tionnent pas toutes de la même fa­çon.

une aide pour fi­nan­cer les sa­laires

si vous op­tez pour une as­sis­tante ma­ter­nelle ou une garde à do­mi­cile, vous de­ve­nez alors em­ployeur. si votre en­fant a moins de six ans, vous bé­né­fi­ciez du com­plé­ment de libre choix du mode de garde (clcmg). « Il vous per­met d’avoir une prise en charge par­tielle du sa­laire que vous ver­sez chaque mois, dé­taille sé­bas­tien le­clerc, ju­riste pour la fe­pem, la fé­dé­ra­tion des par­ti­cu­liers em­ployeurs de france. Cette aide ne peut pas ex­cé­der 85% de la ré­mu­né­ra­tion to­tale et est fixée en fonc­tion de votre re­ve­nu, de votre nombre d’en­fants et de leur âge. » at­ten­tion car le clcmg dif­fère en fonc­tion du mode de garde choi­si. si une as­sis­tante ma­ter­nelle s’oc­cupe de vos en­fants, vos co­ti­sa­tions so­ciales sont fi­nan­cées à 100%, un pour­cen­tage qui des­cend à 50% pour la garde à do­mi­cile. « Les si­tua­tions étant très dif­fé­rentes d’une famille à une autre, pour faire les com­pa­rai­sons le plus im­por­tant est de re­gar­der le taux horaire », conseille Jo­han Jous­seaume, char­gé du sec­teur édu­ca­tion et en­fance pour l’as­so­cia­tion de dé­fense des consom­ma­teurs confé­dé­ra­tion syn­di­cale des fa­milles (csf). pour les ac­cueils dits col­lec­tifs comme la crèche, vous n’êtes pas l’em­ployeur. le mon­tant de l’aide est fixé à la jour­née ou à l’heure en fonc­tion de vos re­ve­nus. n’ou­bliez pas que d’une ville à l’autre, les dif­fé­rences de prix peuvent être im­por­tantes.

une ré­duc­tion des co­ti­sa­tions

pour faire votre cal­cul, vous de­vez aus­si prendre en compte la ré­duc­tion des co­ti­sa­tions par heure dé­cla­rée. elle est la même que vous fas­siez gar­der votre en­fant chez vous ou chez une as­sis­tante ma­ter­nelle. Jus­qu’à pré­sent, elle se mon­tait à 0,75 eu­ro par heure tra­vaillée et était dou­blée pour la garde d’en­fants âgés de 6 à 14 ans, dans la li­mite de 40 heures par mois. dans le cadre du bud­get rec­ti­fi­ca­tif pour 2015, le mon­tant a été re­le­vé à 2 eu­ros pour toutes les pres­ta­tions. cette dé­duc­tion s’ap­pli­que­ra aux heures dé­cla­rées de­puis le 1er dé­cembre 2015. « Pour bé­né­fi­cier de ces aides, vé­ri­fiez que l’as­sis­tante ma­ter­nelle ou la garde à do­mi­cile que vous em­ployez pos­sède bien un agré­ment. Vous êtes en droit de lui de­man­der », pré­co­nise Jo­han Jous­seaume.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.