Une touche sans Pu­ri­cel­li

Midi Olympique - - Top 14 4e journée -

L’UBB était ve­nu s’im­po­ser 37-22 à Lyon en avril 2015, ce qui avait pré­ci­pi­té la des­cente du LOU. Ce­ci reste la seule vic­toire bor­de­laise dans le Rhône de­puis la créa­tion du club. A Lyon, seuls To­by Ar­nold et Ju­lien Pu­ri­cel­li sont en­core au club mais le se­cond est conva­les­cent et ne de­vrait pas jouer sa­me­di. Douze des vain­queurs bor­de­lais sont tou­jours là. Les Lyon­nais sont un peu in­quiets pour leur point fort de l’an pas­sé, la touche. Les sta­tis­tiques avaient même sa­cré l’ali­gne­ment du LOU comme le meilleur de France en 20162017.

Le pro­blème, c’est que leur lea­der, le vé­té­ran Ju­lien Pu­ri­cel­li risque en­core d’être ab­sent sa­me­di à Ger­land, il n’a pas en­core joué une minute de­puis le dé­but de la sai­son et risque fort d’ être te­nu en ré­serve en vue de la ré­cep­tion de Castres. Le staff rho­da­nien a tra­vaillé d’ar­rache-pied pour com­bler ces la­cunes face à l’ali­gne­ment bor­de­lais en­core ca­pable de contrer avec brio les lan­cers ad­verses. Hugh Jones n’est pas mal­adroit dans cet exer­cice, comme il est lé­ger, il peut mon­ter très haut, Hugh Chal­mers est tou­jours là, Hous­ton, Ca­zaux, Gou­jon, Hous­ton se sen­ti­ront sol­li­ci­tés. Une par­tie du sort de la ren­contre se joue­ra là car les Bor­de­lais es­pèrent bien ne pas vivre la même mésa­ven­ture que lors de leur voyage à Castres. Ils n’au­ront pas de pro­blème de pi­lier droit a prio­ri. Ils es­pèrent donc ne pas su­bir les pé­na­li­tés qui avaient ame­né les ad­ver­saires près de leur ligne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.