MAIN­TE­NIR LE RYTHME

FACE À DES AU­DOIS QUI ONT LAIS­SÉ BEAU­COUP DE FORCES FACE À PER­PI­GNAN, ON AT­TEND DES LANDAIS QU’ILS CONFIRMENT LEURS BONNES DIS­PO­SI­TIONS À DO­MI­CILE.

Midi Olympique - - Pro D2 5e journée - Par Prerre BAYLET

Ce cham­pion­nat de Pro D2 est par­ti fort. Et si les Mon­tois veulent suivre la ca­dence im­po­sée par Co­lo­miers, Per­pi­gnan, Mon­tau­ban et Gre­noble, qui se­ront bien­tôt re­joints, n’en dou­tons pas, par Bayonne et Biar­ritz, il leur faut pour­suivre sur le rythme adop­té en ce dé­but d’exer­cice. Une vic­toire face à Car­cas­sonne avant d’al­ler dé­fier dans leur antre des Mon­tal­ba­nais qui en mai der­nier avaient em­pê­ché les Landais d’ac­cé­der à la fi­nale du Pro D2, voi­là qui se­rait le scé­na­rio par­fait. Et si un bo­nus of­fen­sif s’y ra­jou­tait, ce se­rait en­core mieux. Mais ce­la est au condi­tion­nel, et Ch­ris­tophe Laus­sucq, le ma­na­ger mon­tois, s’em­presse tout le monde à la rai­son : « Ce week-end, nous en­ta­mons vrai­ment le cham­pion­nat de Pro D2. Car­cas­sonne est une équipe rude, très agres­sive, ex­pé­ri­men­tée, qui sait vous faire dé­jouer. Ga­gner se­ra notre seul ob­jec­tif. Pour le reste, on ver­ra com­ment tourne la ren­contre. » Néan­moins, le tech­ni­cien ne boude pas son plai­sir de voir son groupe dé­jà en place en ce dé­but de sai­son : « Of­fen­si­ve­ment, nous nous sommes mon­trés ef­fi­caces, ce qui n’était pas le cas l’an pas­sé. Des joueurs ont ac­quis de la ma­tu­ri­té, et les ar­ri­vées de Ti­mo­ci Ma­ta­na­vou et Ro­main Ca­bannes ap­portent de la confiance à tout le monde. Notre pa­quet d’avants est aus­si plus so­lide, me semble-t-il. Mais tout ce­la est à confir­mer, ce n’est que le dé­but. » « NOS JEUNES PROUVENT

QU’ON PEUT COMP­TER SUR EUX » L’an­cien de­mi de mê­lée a rai­son, rien n’est ac­quis, d’au­tant moins après quatre jour­nées à peine. Mais les pres­ta­tions lan­daises sont, c’est vrai, en­cou­ra­geantes. D’au­tant que les ab­sences de nom­breux joueurs cadres ne semblent pas in­fluer sur les per­for­mances et que cette en­tame per­met de me­su­rer l’épais­seur de l’ef­fec­tif jaune et noir. Un pa­ra­mètre qui pour­ra comp­ter à un mo­ment ou un autre, quand d’autres se­ront dans le dur, ce qui ne man­que­ra pas d’ar­ri­ver dans cette com­pé­ti­tion au long cours. Pas une sur­prise pour le ma­na­ger mon­tois, plu­tôt une stra­té­gie : « C’est notre fa­çon de gé­rer le groupe de­puis tou­jours et peut-être com­men­çons­nous à en re­ti­rer les fruits. Nos jeunes prouvent qu’on peut comp­ter sur eux et l’ab­sence de cer­tains per­met à d’autres de prendre de l’as­su­rance, de s’af­fir­mer. »

Le Stade mon­tois est donc sur la bonne voie mais ce pre­mier bi­lan ne ré­sis­te­rait mal­heu­reu­se­ment pas à un faux pas face à Car­cas­sonne. Alors, pour al­ler à Mon­tau­ban sans pres­sion et conti­nuer à em­ma­ga­si­ner de la confiance, les co­équi­piers de Ju­lien Tas­tet n’ont pas le choix : ce soir il faut ga­gner.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.