Poule 4

Midi Olympique - - Ovalie Fédérale 1 Jean-Prat - 2e journée -

Des re­trou­vailles et des der­bies en pa­gaille. L’exer­cice s’an­nonce chaud à sou­hait à tous les étages. Dans le haut, bâ­ti pour re­trou­ver la fé­dé­rale 1, il y a Bé­dar­rides Châ­teau­neuf-du-Pape. Il y a aus­si Nice à l’ac­cent écos­sais et aux am­bi­tions hautes. Ces deux-là ont clai­re­ment l’éti­quette de fa­vo­ris. Sur les bords de l’Ou­vèze comme sur les bords de la Mé­di­ter­ra­née, per­sonne ne s’en cache. Derrière, il y a Châ­teau­re­nard. Sou­vent in­trai­tables à la mai­son, les ma­raî­chers ont une fin de sai­son à faire ou­blier et sur­tout une feuille de route à res­pec­ter. Il y a aus­si Saint-Jean-Royans tou­jours très com­pli­qué à ma­noeu­vrer sur ses terres. Ce­la donne quatre vrais am­bi­tieux prêts à se dis­tri­buer les pre­miers rôles. Sauf que chaque sai­son dé­voile le nom d’un tru­blion prêt à re­battre gen­ti­ment les cartes. Pour ses pre­miers pas dans l’his­toire du club à cet étage, Berre l’Etang mal­gré un pre­mier voyage com­pli­qué, n’a pas non plus l’in­ten­tion de jouer les fi­gu­rants. Pas plus que son voi­sin Mar­tigues Port-de-Bouc n’en­tend jouer les se­conds cou­teaux. Au len­de­main d’une sai­son haute en cou­leurs An­no­nay (avec une char­nière à l’ac­cent vien­nois) et La Va­lette af­fichent le même état d’es­prit. Il y a aus­si Tri­cas­tin re­par­ti sur un nou­veau cycle et prêt à jouer les tru­blions. Il y a en­fin Mon­té­li­mar et Saint-Raphaël Fré­jus, tous deux en quête de main­tien et de re­bond après une sai­son com­pli­quée. On hâte de voir tout ce­la.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.