AVEC CONSIDÉRATION

LES MA­RI­TIMES SONT EN­GA­GÉS EN CHAM­PIONS CUP POUR LA PRE­MIÈRE FOIS DE LEUR HIS­TOIRE. ILS EN PRENNENT LA PLEINE ME­SURE.

Midi Olympique - - Champions Cup - Par Ar­naud BÉBIEN

Une im­pa­tience de ju­nior. » Ain­si donc, la Cham­pions Cup peut agir ain­si sur un double cham­pion du monde comme Vic­tor Vi­to, qui dé­cou­vri­ra sa­me­di aux Har­le­quins comme une très grande ma­jo­ri­té de l’ef­fec­tif ro­che­lais - l’étoffe que peut avoir la com­pé­ti­tion reine en Eu­rope, « un peu l’équi­valent de la Ligue des Cham­pions au foot » comme l’es­time Pa­trice Col­la­zo. « J’ai un peu tout connu avec le Stade ro­che­lais, c’est sym­pa de la dé­cou­vrir avec mon club », dit de son cô­té le troi­sième ligne in­ter­na­tio­nal Ke­vin Gour­don.

De l’en­thou­siasme, il y en a donc chez les Jaune et Noir qui, après trois sai­sons de Chal­lenge, passent cette fois à l’étage au­des­sus, en ayant conscience de la dif­fé­rence entre les deux com­pé­ti­tions. « Je suis content de jouer une telle com­pé­ti­tion. La Cham­pions Cup, je l’ai tou­jours re­gar­dé à la té­lé­vi­sion, l’in­verse avec le Chal­lenge est un peu moins vrai. Pas toutes les équipes jouent à fond la pe­tite Coupe d’Eu­rope, alors que la grande, per­sonne ne veut pas­ser au tra­vers », ex­plique Ke­vin Gour­don, l’un des joueurs ma­ri­times at­ten­dus sur cette com­pé­ti­tion.

Après une der­nière sai­son mar­quée par la pre­mière place de la phase ré­gu­lière, ain­si que deux de­mi-fi­nales en Chal­lenge et en cham­pion­nat, cette pre­mière par­ti­ci­pa­tion du Stade ro­che­lais marque aus­si l’his­toire, avec un club qui entre d’un cer­taine fa­çon dans la cour de ceux qui comptent. Tout un sym­bole. « On ne veut pas que les joueurs la tra­verse comme une com­pé­ti­tion de plus, un match de plus. Sa­me­di, ce se­ra une pre­mière fois. Et chaque pre­mière fois marque une étape dans l’his­toire du club. C’est quelque chose qu’il faut donc prendre en considération », ap­puie Pa­trice Col­la­zo pour qui l’ap­proche se ré­sume à : « À part y al­ler avec de l’en­thou­siasme et l’en­vie de bien faire, il ne faut pas se mettre de pres­sion, ni de stress ».

« C’EST DIF­FÉ­RENT »

Ra­pi­di­té, in­ten­si­té, vi­tesse d’exé­cu­tion ou en­core lon­gueur des sé­quences : les joueurs ro­che­lais s’at­tendent vrai­ment à ce que ça aille plus vite et aus­si plus haut dans l’exi­gence face aux Har­le­quins, les Wasps et l’Ul­ster. « Men­ta­le­ment, ça va être dur de pas­ser d’une com­pé­ti­tion très in­tense comme le Top 14 à une autre mais je pense qu’on est ca­pable de le faire. Les mecs sont concen­trés sur cet ob­jec­tif car on sait que c’est dif­fé­rent », glisse Ke­vin Gour­don. « Dé­jà, contre les Har­le­quins, on ver­ra que ça joue vite, avec de nom­breuses passes après con­tact. Ils aiment en quelque sorte jouer comme nous », an­ti­cipe l’ou­vreur bri­tan­nique Ryan Lamb, de re­tour dans le groupe. Son pas­sé outre-Manche et son ex­pé­rience de la Cham­pions Cup (une qua­ran­taine de matchs dis­pu­tés dans cette com­pé­ti­tion) a in­té­res­sé le Stade ro­che­lais où il est ar­ri­vé à l’in­ter­sai­son. Il se sait utile dans un tel contexte, avec d’autres qui ont aus­si du mé­tier à ce ni­veau tels que Gré­go­ry Lam­bo­ley ou Jean-Charles Orio­li. « Ma mis­sion pre­mière, c’est dé­jà de bien faire mon job puis de mettre les gars en confiance », dit-il avant d’ajou­ter : « Le club s’est don­né le droit de jouer cette coupe, il faut en pro­fi­ter. Ce qui est bien c’est qu’il n’y a pas plus de pres­sion que ça. C’est spé­cial et ça fait du bien de re­trou­ver la Cham­pions Cup, ça fait trois ans ans que je ne l’avais pas joué, ter­mine-t-il. Sa­me­di, l’am­biance au Twi­cken­ham Stoop se­ra chaude avec un pu­blic très proche du ter­rain. » Bien­ve­nue aux Har­le­quins.

Pho­to Mi­di Olym­pique - Pa­trick De­re­wia­ny

Les Ro­che­lais de Ui­ni Ato­nio (au centre), dé­cou­vri­ront cette sai­son la «grande» Coupe d’Eu­rope. Ils ré­coltent les fruits de leur très belle sai­son der­nière.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.