SUR­FER SUR LA VAGUE

LE LEA­DER DU TOP 14 VEUT EN­TRE­TE­NIR LA DY­NA­MIQUE AC­TUELLE POUR PER­METTRE À SES JEUNES DE S’AGUER­RIR, AUX MOINS JEUNES DE RE­TROU­VER DU RYTHME, SANS PERDRE LE FIL DI­REC­TEUR DE SON JEU.

Midi Olympique - - Champions Cup 1re Journée - Par Sé­bas­tien FIATTE

Comme la sai­son der­nière, le Lou veut pro­fi­ter de la Chal­lenge Cup pour don­ner du temps de jeu à des jeunes pousses ou des joueurs un peu plus confir­més ayant be­soin de s’aguer­rir aus­si. L’ex­pé­rience fut plu­tôt réus­sie la sai­son der­nière, no­tam­ment pour le centre,Thi­baut Re­gard, et le flan­ker, Dy­lan Cre­tin, ré­gu­liè­re­ment ali­gnés de­puis le dé­but de sai­son. Ils se­ront plu­sieurs à vou­loir suivre leurs traces, à com­men­cer par l’an­cien Ber­jal­lien, Théo­phile Cotte.

« Tout le monde joue­ra, ex­plique l’en­traî­neur, Pierre Mi­gno­ni. La prio­ri­té ira à ceux qui mé­ritent. C’est le cas de jeunes joueurs que je veux voir ou de Théo­phile Cotte, qui n’a pas en­core joué. Il s’est très bien en­traî­né, a joué le jeu pen­dant toutes ces se­maines. Il a joué avec les Es­poirs, il a été exem­plaire. »

Pas uti­li­sé en Top 14, le flan­ker ne man­que­ra pas de rythme puis­qu’il reste sur un en­chaî­ne­ment de deux matchs ami­caux avec les Es­poirs et de trois matchs de cham­pion­nat, dont le der­nier conclu sur un pe­tit score de… bas­ket : 51-38, contre Tou­louse !

« Car­diff en­voie du jeu et ça risque d’al­ler plus vite, mais il y avait un bon rythme, sou­rit l’an­cien Ber­jal­lien. En plus, nous joue­rons sur syn­thé­tique au Pays de Galle. J’ai joué la sai­son der­nière sur syn­thé­tique à Oyon­nax. Ce­la ne change pas le jeu mais ce­la l’ac­cé­lère et les contacts sont plus forts. » Avec beau­coup de joueurs ali­gnés en Es­poirs di­manche (Se­gu­ret, Ba­ras­si, Cotte, Ma­ta­radze…), la se­maine de tra­vail a été courte et l’ac­cent a été mis sur la ré­cu­pé­ra­tion et l’adap­ta­tion au ter­rain, avec séances dé­lo­ca­li­sées sur syn­thé­tique. Mais tous ces fac­teurs ne doivent pas être frein à la per­for­mance. Entre jeunes loups et joueurs en mal de temps de jeu, il s’agi­ra d’abord

de trou­ver de la co­hé­sion, pour en­tre­te­nir la belle dy­na­mique lyon­naise et ame­ner un peu de concur­rence pour ceux qui ne sont pas - en­core ? - dans la ro­ta­tion. « C’est fait pour ça, il y a beau­coup de matchs, ex­plique Pierre Mi­gno­ni. Tout le monde doit éle­ver son ni­veau de jeu. Il fau­dra peut-être par­don­ner cer­taines choses, il y au­ra des ré­glages à ef­fec­tuer. Tout le monde est opé­ra­tion­nel, tout le monde connaît ce qu’on veut mettre en place. Il y a main­te­nant un amal­game à faire entre jeunes et an­ciens. C’est aux joueurs de trou­ver la bonne for­mule pour se trans­cen­der. » En­ca­drée der­rière par Bap­tiste Couilloud et De­lon Ar­mi­tage, de­vant par Deon Fou­rie, Fran­çois Van der Merwe ou Ri­chard Choi­rat, il n’y a pas de rai­son que la jeune garde ne surfe pas sur la vague lyon­naise. « Il ne faut pas que les joueurs se brident, plaide l’an­cien Bayon­nais. L’ob­jec­tif est de faire un beau mé­lange. Et de ga­gner. Le but est dé­ve­lop­per l’es­prit de la gagne, d’avoir en­vie de ga­gner à chaque fois qu’on rentre sur le ter­rain. »

Pho­to MO - DP

Pierre Mi­gno­ni le confirme : « Tout le monde joue­ra ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.