Un pé­riple dan­tesque avec le coeur lé­ger

Midi Olympique - - Champions Cup 1re Journée - J. P.

Après leur dé­but de cham­pion­nat in­es­pé­ré, les Bor­de­lais se sont en­vo­lés d’un coeur lé­ger pour Kras­noiarsk en Si­bé­rie. Il fal­lait bien ça puisque le tra­jet s’an­non­çait dan­tesque. Le pé­riple de 7000 ki­lo­mètres leur pren­dra 18 heures, es­cales com­prises. Les jouers et le staff (41 per­sonnes) ont pris le train de­puis la gare Saint-Jean pour Pa­ris mer­cre­di ma­tin à 8 heures avant de se rendre à Kras­noiarsk via Mos­cou après deux tra­jets en avion. En ar­ri­vant dans la nuit de mer­cre­di à jeu­di, ils ont été aux prises avec un dé­ca­lage ho­raire de cinq heures qui ne se­ra pas sans in­ci­dences sur leur état de forme, sans comp­ter la tem­pé­ra­ture qui avoi­sin­ne­ra le zé­ro de­gré cel­sius. L’UBB de­vait af­fron­ter Ie­nis­sei au­jourd’hui ven­dre­di à 10 heures, heure fran­çaise. Sur un plan pu­re­ment spor­tif, les Bor­de­lais se pri­ve­ront de leurs cinq in­ter­na­tio­naux pour les matchs de poule. Poi­rot, May­na­dier, Gou­jon, Se­rin, Du­cuing n’ont pas été ins­crits sur la liste de l’EPCR (ils pour­ront être ra­jou­tés en cas de qua­li­fi­ca­tion pour la phase fi­nale) et en plus, ils ont été mis en congé. Dès la fin du match ga­gné contre Tou­lon, Jacques Bru­nel a pré­ve­nu : «On a des jeunes à in­té­grer. La Coupe d’Eu­rope va nous ser­vir aus­si à les in­té­grer. Ils au­ront à res­pec­ter les stan­dards que l’équipe a mis sur ce dé­but de sai­son. A eux d’être dans le tem­po de l’équipe et de ce qu’elle a mon­tré. Il va fal­loir être ca­pable de prendre le re­lais en­fin en par­tie parce qu’à part les in­ter­na­tio­naux, tous les autres sont sur le pont mais ce se­ra à eux de prendre le re­lais sur cette pé­riode ». Les joueurs les plus uti­li­sés comme Ma­rais, Co­bi­las, Jones, Hi­ckey, Dia­by ont été lo­gi­que­ment éco­no­mi­sés. Cer­tains «cadres» moins uti­li­sés comme Chal­mers, Avei, Ta­le­bu­la ou Dom­vo s’at­ten­daient à être re­lan­cés. En re­vanche, Marc Clerc et Blair Con­nor (qui s’est à nou­veau bles­sé la se­maine der­nière) sont tou­jours in­dis­po­nible. Et en­fin, les en­traî­neurs es­pé­raient voir à l’oeuvre quelques jeunes pousses dont on dit le plus grand bien comme Ma­thieu Ja­li­bert, l’ou­vreur in­ter­na­tio­nal chez les moins de 20 ans, Alexandre Rou­mat, Pierre Gay­raud.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.