Pre­mière pour Tou­louse

LE STADE TOU­LOU­SAIN DIS­PUTE CE VEN­DRE­DI SOIR LE PRE­MIER MATCH DE CHAL­LENGE CUP DE SON HIS­TOIRE AVEC L’OB­JEC­TIF DE RES­TER SUR LA BONNE DY­NA­MIQUE AC­TUELLE.

Midi Olympique - - La Une - Ni­co­las AUGOT ni­co­las.augot@mi­di-olym­pique.fr

C’est le seul tro­phée qui manque au Stade tou­lou­sain. Rien de plus lo­gique puisque le qua­druple cham­pion d’Eu­rope n’a ja­mais dis­pu­té la Chal­lenge Cup. C’est donc une grande pre­mière pour la for­ma­tion haut-ga­ron­naise, même si elle se se­rait bien pas­sée de cette nou­veau­té. L’en­traî­neur des avants William Ser­vat af­fi­chait même un sou­rire amer : « J’es­père que nous l’au­rons oc­ca­sion de ra­me­ner cette Coupe d’Eu­rope à Tou­louse, même si ne cache pas que l’autre Coupe d’Eu­rope me fait un peu plus rê­ver mais c’est de la nos­tal­gie. » Pour au­tant, si la Chal­lenge Cup n’a pas le même parfum que sa grande soeur, le Stade tou­lou­sain ne compte pas gal­vau­der cette com­pé­ti­tion à écou­ter l’an­cien ta­lon­neur in­ter­na­tio­nal : « Même si nous n’avons pas l’ha­bi­tude de la jouer, la Coupe d’Eu­rope ar­rive et nous al­lons la dis­pu­ter avec la vo­lon­té de pro­gres­ser dans notre jeu. Elle pré­sente de nom­breuses si­mi­li­tudes avec la grande Coupe d’Eu­rope et les ad­ver­saires que nous al­lons af­fron­ter sont toutes des équipes de haut ni­veau. » À com­men­cer par la for­ma­tion an­glaise de Sale, même si les Sharks n’ont pas brillé lors des six pre­mières jour­nées de cham­pion­nat (neu­vièmes avec seule­ment deux suc­cès). « Mais sur ce que l’on a pu voir, c’est une équipe qui a du po­ten­tiel, re­con­naît Williams Ser­vat, Nous n’avons au­cun doute sur la pro­gres­sion qui va être la sienne dans son cham­pion­nat. Sur­tout nous avons l’ha­bi­tude de voir des équipes bri­tan­niques se re­mo­bi­li­ser pour les com­pé­ti­tions eu­ro­péennes même si elles ne sont pas au mieux dans leur cham­pion­nat. Ça fait par­tie de leur culture. »

LES DÉ­BUTS D’ELSTADT

La mé­fiance est de ri­gueur donc avant ce pre­mier dé­pla­ce­ment, d’au­tant plus que les Rouge et Noir n’ont pas eu beau­coup de temps pour se pré­pa­rer en ayant joué di­manche der­nier face à Cler­mont, lors du pre­mier gros choc de la sai­son à Er­nestWal­lon. Il faut donc s’at­tendre à de nom­breux chan­ge­ments pour ga­ran­tir un mi­ni­mum de fraî­cheur au groupe. « On l’aborde de ma­nière très sé­rieuse en in­cor­po­rant des joueurs. Un turn-over est obli­ga­toire car le dé­but de sai­son a été éprou­vant pour cer­tains joueurs et nous al­lons don­ner du temps de jeu à cer­tains, mais ça se­ra à doses ho­méo­pa­thiques. Nous n’al­lons pas lais­ser les cadres au re­pos pen­dant quinze jours. Nous pré­sen­te­rons une équipe com­pé­ti­tive. » Avec l’es­poir que cer­tains joueurs pro­fitent de cette com­pé­ti­tion pour per­tur­ber l’ordre éta­bli ou gagne en ex­pé­rience pour les échéances fu­tures. Res­té très long­temps à l’in­fir­me­rie, So­fiane Gui­toune va pou­voir re­trou­ver des sen­sa­tions, le SudA­fri­cain Ryn­hardt Elstadt, ar­ri­vé le 30 sep­tembre dans la ville rose, pour­ra ain­si s’in­té­grer et Ro­main Nta­mack par­faire son ap­pren­tis­sage. En­fin, les Tou­lou­sains au­ront à coeur de main­te­nir leur confiance au beau fixe après un dé­but de sai­son très pro­met­teur.

Pho­tos Mi­di Olym­pique - Pa­trick De­re­wia­ny

Les Tou­lou­sains dé­couvrent la Chal­lenge Cup avec l’am­bi­tion af­fi­chée d’après William Ser­vat de « pro­gres­ser dans notre jeu » . So­fiane Gui­toune mais aus­si Fran­çois Cros se­ront ti­tu­la­ri­sés au centre alors que Ro­main Nta­mack pren­dra place sur le banc.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.