Du­pont seule sa­tis­fac­tion,

Sli­ma­ni, Hu­get, Gui­ra­do et Pi­ca­moles mon­trés du doigt…

Midi Olympique - - Tournée d’automne Le jeu, les joueurs - Par Pierre-Laurent GOU et Em­ma­nuel MASSICARD

NANS DU­CUING INTERMITTENT

Une bonne en­trée en ma­tière avec deux in­ter­ven­tions dé­ci­sives réa­li­sées dans le pre­mier quart d’heure qui per­mettent de re­pous­ser la me­nace néo-zé­lan­daise. Il est en­suite em­por­té sur un jeu au pied de Bar­rett et com­met un en-avant trop gros­sier sur un bal­lon haut qui abou­ti­ra à l’es­sai de Cane (39e). On peut lui re­pro­cher aus­si des ab­sences du­rant plu­sieurs par­ties de la ren­contre, où il sem­blait dis­pa­raître du jeu. Même si sa cou­ver­ture fut plu­tôt ef­fi­cace, il a souf­fert de la com­pa­rai­son no­tam­ment avec un jeu au pied dé­ce­vant et pas as­sez long. Rem­pla­cé par Fran­çois TrinhDuc (75e).

TED­DY THO­MAS FINISSEUR

L’ai­lier ra­cing­man rate son en­tame avec un pre­mier bal­lon aé­rien non cap­té mais il sauve en­suite son équipe (18e) en apla­tis­sant de jus­tesse de­vant Read. Au­teur du pre­mier es­sai fran­çais en dé­bor­de­ment, il passe de jus­tesse en touche et rate le dou­blé en deuxième mi-temps. Glo­ba­le­ment, si son ap­port of­fen­sif est in­té­res­sant, ses la­cunes dé­fen­sives pèsent tou­jours très lourd.

MA­THIEU BAS­TA­REAUD ACCROCHEUR

Pour son re­tour, le Tou­lon­nais a par­fois été dé­pas­sé par le rythme. Mal­gré ses ef­forts consen­tis de­puis le dé­but de sai­son pour perdre du poids, il a en­core su­bi par mo­ments. Une belle in­ter­ven­tion sur l’es­sai de Tho­mas où il mo­bi­lise deux dé­fen­seurs avant d’as­su­rer la conti­nui­té avec un su­perbe of­fload. En deuxième pé­riode, il est plu­sieurs fois sol­li­ci­té en perce-mu­raille de­vant la ligne néo-zé­lan­daise. Sans pas­ser, ni mar­quer. Il rate un trois contre deux sur un bal­lon d’es­sai en 2ème pé­riode.

GEOF­FREY DOU­MAY­ROU DÉ­CE­VANT

Sa pre­mière sé­lec­tion n’a pas été une réus­site, c’est le moins que l’on puisse dire. Le Ro­che­lais a souf­fert dans tous les sec­teurs, même s’il a cher­ché à trouver de maigres es­paces en dé­but de par­tie sur les rares bal­lons qui lui re­vinrent. Une pé­na­li­té concé­dée, un jeu au pied to­ta­le­ment ra­té (sans consé­quence) dans ses 22 mètres. Il a pa­ru man­quer de rythme et même de vi­tesse. Pire, ses mon­tées dé­fen­sives en pointe et, par la suite, son at­ten­tisme ont coû­té cher. Rem­pla­cé par Da­mian Pe­naud (63e) qui n’a pas eu l’oc­ca­sion de se mon­trer à son avan­tage.

YOANN HU­GET TRANS­PA­RENT

Ce n’est clai­re­ment pas son meilleur match en Bleu, dans des condi­tions ex­trê­me­ment dif­fi­ciles. Pour­tant, on at­ten­dait beau­coup mieux du Toulousain no­tam­ment dans son en­ga­ge­ment dé­fen­sif même s’il n’a ra­té qu’un pla­quage. Constam­ment sous pres­sion, il a lais­sé trop d’es­paces à son vis-à-vis, Na­ho­lo, su­bis­sant tous les im­pacts et pei­nant à trouver le rythme. Il est par­ve­nu à se re­le­ver la tête en deuxième pé­riode quand son équipe a eu le bal­lon.

AN­THO­NY BEL­LEAU MI­TI­GÉ

Du cu­lot en dé­but de match, il a très vite été ci­blé par les Blacks qui vinrent jouer dans sa zone. Il a souf­fert phy­si­que­ment en pre­mière mi-temps et man­qua de vi­tesse pour concré­ti­ser son oc­ca­sion d’es­sai (48e) après la per­cée de Du­pont. Pour au­tant, il a fait preuve de cu­lot jus­qu’au bout et il est pa­ra­doxa­le­ment mon­té en puis­sance au fil de la par­tie.

AN­TOINE DU­PONT PRO­MET­TEUR

Il est le seul fran­çais à vé­ri­ta­ble­ment sou­te­nir la com­pa­rai­son face à l’ar­ma­da néo-zé­lan­daise. Pré­cieux en dé­fense, il im­pacte ses ad­ver­saires à chaque in­ter­ven­tion et sauve un es­sai en pre­mière mi-temps. Dans une équipe dé­pas­sée, quand les joueurs d’ex­pé­rience n’ont pas te­nu leur rôle, le Toulousain, lui, est par­ve­nu à re­mettre les siens sur les rails, en trou­vant no­tam­ment des es­paces au­tour des rucks. Il s’est trom­pé à deux re­prises dans le sens à don­ner au jeu, mais son match reste très lar­ge­ment po­si­tif. Rem­pla­cé par Bap­tiste Se­rin (72e).

LOUIS PI­CA­MOLES IMPUISSANT

Peu ef­fi­cace et sur­tout peu d’in­ten­tion créa­trice sur ses prises de balles. Pi­ca­moles a été dis­cret, voire in­vi­sible, n’ame­nant pas d’avan­cée sur ses rares por­tés de bal­lons. Il n’a pas été à la hau­teur de son ex­pé­rience. Une bonne ac­ti­vi­té en dé­fense mal­gré tout. Rem­pla­cé par An­tho­ny Je­lonch (67e) qui fut gé­né­reux.

KE­VIN GOUR­DON DÉ­CE­VANT

Le Ro­che­lais a com­men­cé la ren­contre par perdre une bonne et pré­cieuse mu­ni­tion en touche (4e). S’il a tou­ché beau­coup de bal­lons, il n’est ja­mais par­ve­nu à faire jouer après lui comme à son ha­bi­tude, soit par des passes ou des per­cées. Il a ter­mi­né la ren­contre au poste de troi­sième ligne centre et fut plus à l’aise.

JU­DI­CAËL CAN­CO­RIET AÉ­RIEN

C’est l’une des rares sur­prises re­la­ti­ve­ment po­si­tives. Ti­mide en dé­but de match, le Cler­mon­tois for­mé à Sar­celles est mon­té en pres­sion au fil de la ren­contre, aus­si bien of­fen­si­ve­ment que sur ses pla­quages. Une belle ac­ti­vi­té dans le sec­teur aé­rien, il a no­tam­ment chi­pé deux bal­lons sur lan­cers néo-zé­lan­dais. Il mé­rite d’être re­vu même s’il man­qua par­fois de vi­tesse.

PAUL GABRILLAGUES DIS­CRET

Le Pa­ri­sien a pa­ru souf­frir du rythme en dé­but de match et a tré­bu­ché dans le contre en touche. En re­vanche, il a dé­mon­tré une belle ac­ti­vi­té en dé­fense (100 %), no­tam­ment au ras des re­grou­pe­ments où il a cher­ché à ne pas concé­der un pouce de ter­rain. Rem­pla­cé par Paul Je­dra­siak (62e) qui s’est ap­pli­qué à bien prendre ses bal­lons en touche, et avan­cer sans su­bir l’im­pact sur ses prises de balles.

SÉ­BAS­TIEN VAHAAMAHINA MO­BILE

Le Cler­mon­tois a mis de l’in­ten­si­té lors de ses in­ter­ven­tions dé­fen­sives. Il a ba­taillé dans les rucks. Même si l’on at­tend plus de dé­ter­mi­na­tion chez un joueur à ce point pro­met­teur. Dom­mage que sa pres­ta­tion soit éga­le­ment en­ta­chée par un coup de poing sur Lau­la­la, qui pour­rait lui va­loir d’être ci­té et pas­ser de­vant la com­mis­sion de dis­ci­pline.

RA­BAH SLI­MA­NI SANC­TION­NÉ

Une en­tame par­faite : Sli­ma­ni a fait lit­té­ra­le­ment plier son visà-vis Hames (3e) sur la deuxième mê­lée de la ren­contre. La suite res­semble à un cal­vaire : le néo Cler­mon­tois est cou­pable en dé­fense sur l’es­sai de Coles (10e), il a très lar­ge­ment souf­fert en mê­lée (car­ton jaune, 34e). Il s’est re­pris en­suite. Rem­pla­cé par Da­niel Kotze (62e) qui a souf­fert en mê­lée.

GUIL­HEM GUI­RA­DO COM­BAT­TIF

Tou­jours gé­né­reux, par­fois trop et donc im­pré­cis (en-avant, 3e), le ca­pi­taine est lar­ge­ment cou­pable sur le pre­mier es­sai des Blacks, si­gné Coles. En­suite, il a mon­tré l’exemple et fut à la pointe du com­bat. Pré­cis dans ses lan­cers en touches. Un bé­mol, il a trop peu avan­cé à l’im­pact. Rem­pla­cé par Clé­ment May­na­dier (70e).

JEF­FER­SON POI­ROT DÉ­PAS­SÉ

Il « dé­gueule » un bal­lon qui au­rait pu de­ve­nir es­sai (30e). Le Bor­de­lais a beau­coup ten­té pour es­sayer de ren­ver­ser la va­peur mais il s’est mon­tré mal­adroit. Il est pris en mê­lée, par deux fois sanc­tion­né. Comme les autres Bleus, il a souf­fert dans ce sec­teur. Rem­pla­cé par Ra­phaël Chaume (67e), qui a fait preuve d’une belle dé­bauche d’éner­gie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.