SCHI­ZO­PHRÉ­NIE RUGBYSTIQUE

AI­LIER CHEZ LES BLEUS, CENTRE EN CLUB, VI­RI­MI VA­KA­TA­WA SEMBLE AC­TUEL­LE­MENT UN PEU DÉ­BOUS­SO­LÉ. COMMENT L’AI­DER À TROU­VER SES MARQUES ?

Midi Olympique - - Tournoi des 6 Nations - Par Marc DUZAN

C’est parce que Vi­ri­mi Va­ka­ta­wa est une bombe que l’on en at­tend tou­jours da­van­tage. Lui ? Des ap­puis de dingue, 102 kg de ti­tane et une ca­pa­ci­té unique, en France, à pas­ser les bras pour ga­ver au­trui de passes dé­ci­sives. Mal­gré tout, le pre­mier match du Tour­noi des 6 Na­tions 2018 de Vi­ri­mi Va­ka­ta­wa a lais­sé son­geur bon nombre d’ob­ser­va­teurs, ici et ailleurs. Pour­quoi pri­vi­lé­gie-t-il sys­té­ma­ti­que­ment le dé­fi ? Pour­quoi le cro­chet in­té­rieur a-t-il, neuf fois sur dix, sa pré­fé­rence ? Pour­quoi, en somme, son im­pact sur le jeu du XV de France fut à ce point li­mi­té au Stade de France face aux Diables Verts ? Au mo­ment où les Bleus s’en­volent pour l’Écosse, où on leur pro­met l’en­fer, le Fran­co-Fid­jien semble souf­frir d’une bien étrange « schi­zo­phré­nie rugbystique », la­quelle le fait na­vi­guer de­puis le dé­but de sai­son entre le poste de trois-quarts centre et ce­lui d’ai­lier. Laurent La­bit, l’en­traî­neur des trois-quarts fran­ci­liens, ex­plique : « J’en suis un peu res­pon­sable. De­puis son re­tour au club en juin der­nier, j’ai beau­coup fait jouer Vi­ri­mi au centre (sept ti­tu­la­ri­sa­tions au centre, cinq à l’aile). Parce que je trouve qu’il est très com­plé­men­taire de Cha­van­cy à ce poste et que sa vi­tesse nous per­met d’al­ler cher­cher plus vite les ex­té­rieurs. Sin­cè­re­ment, je trouve que ça fonc­tionne bien. » Et on est nom­breux à pen­ser comme Laurent La­bit, tant les per­for­mances de l’in­ter­na­tio­nal fran­çais au mi­lieu du ter­rain furent convain­cantes, dans les Hauts-de-Seine ou ailleurs…

Dans la me­sure où le staff du XV de France consi­dère au­jourd’hui Vi­ri­mi Va­ka­ta­wa comme un ai­lier pur (à Mar­cous­sis, les en­traî­ne­ments du joueur au poste de centre n’ont ni convain­cu Jacques Bru­nel, ni Jean-Bap­tiste Elis­salde), il va pour­tant bien fal­loir trou­ver un équi­libre. La­bit poursuit : « De­puis Hong Kong (le Ra­cing 92 était la se­maine der­nière en stage en Asie), j’ai re­gar­dé le der­nier France/Ir­lande. Je sa­vais que ce ne se­rait pas fa­cile pour Vi­ri­mi… Alors, je vais en dis­cu­ter avec le staff de l’équipe de France : il va fal­loir mettre le cas Va­ka­ta­wa sur la table. Est-ce que je conti­nue à le faire jouer centre ? À quel poste peut-il être le plus ef­fi­cace ? Dans quel sens va-t-on tra­vailler pour le faire pro­gres­ser ? Nous ver­rons ça tous en­semble. »

JA­DIS, HORS SYS­TÈME

Bien que peu en vue à l’oc­ca­sion de la pre­mière sor­tie des Bleus au Stade de France, Vi­ri­mi Va­ka­ta­wa a pour­tant beau­coup évo­lué ces der­nières an­nées. Laurent La­bit, à l’ori­gine du prêt du joueur vers l’équipe de France à 7 en 2013, ra­conte : « À l’époque,Vi­ri­mi était un tout autre rug­by­man. Il man­quait glo­ba­le­ment de concen­tra­tion. Les an­nonces, les com­bi­nai­sons, le sys­tème de jeu, il s’en fi­chait éper­du­ment. Il jouait uni­que­ment à l’ins­tinct, il jouait sur ses qua­li­tés propres, était un peu hors sys­tème. Par rap­port à l’homme qu’il est de­ve­nu au­jourd’hui, c’est le jour et la nuit. Il s’in­té­resse dé­sor­mais aux lan­ce­ments de jeu, prend la pa­role avant les matchs. La mé­ta­mor­phose est to­tale. » Mé­ta­mor­pho­sé, d’ac­cord. Mais es­til néan­moins as­sez ra­pide pour oc­cu­per le poste d’ai­lier ? La ques­tion s’est par­fois po­sée la sai­son der­nière en équipe de France. La­bit conclut : « Quand il jouait à 7, je vous rap­pelle qu’il lui ar­ri­vait sou­vent de tra­ver­ser le ter­rain… Vi­ri­mi n’est peut-être pas le plus ra­pide des ai­liers fran­çais mais les courses de 70 ou 80 mètres, pour un ai­lier, sont de­ve­nues très rares au­jourd’hui en rugby à 15. Et à mes yeux, sa ca­pa­ci­té à mo­bi­li­ser deux ou trois dé­fen­seurs sur une ini­tia­tive n’a que peu d’équi­valent… »

Pho­to Mi­di Olym­pique - Ber­nard Gar­cia

Re­pla­cé au centre avec le Ra­cing 92, Vi­ri­mi Va­ka­ta­wa a re­trou­vé un poste d’ai­lier contre l’Ir­lande. Avec moins de réus­site.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.