CHUTE LIBRE !

LE XV DE FRANCE DE­VAIT GA­GNER À MUR­RAY­FIELD POUR SOR­TIR DU NÉANT. IL S’EST FI­NA­LE­MENT IN­CLI­NÉ FACE À L’ÉCOSSE (32-26), MAL­GRÉ UNE PRE­MIÈRE MI-TEMPS PRO­MET­TEUSE. LE CAU­CHE­MAR CONTI­NUE…

Midi Olympique - - La Une - Par Ni­co­las AUGOT ni­co­las.augot@mi­di-olym­pique.fr

C’est un an­ni­ver­saire que le rug­by fran­çais es­père ne pas fê­ter : Une an­née sans vic­toire. Pour­tant, la date fa­ti­dique du 18 mars se rap­proche. Les Bleus ont pour­tant eu l’oc­ca­sion de re­nouer avec le suc­cès lors des deux pre­miers matchs de ce Tour­noi des 6 Na­tions. Ils me­naient à la 82e mi­nute face à l’Ir­lande avant un drop as­sas­sin de Jo­na­than Sex­ton et ils ont fait la course en tête en Ecosse pen­dant 71 mi­nutes. Ils ont lais­sé échap­per deux vic­toires dans le mo­ney time, in­ca­pables de sé­cu­ri­ser un ré­sul­tat et lais­sant pen­ser que la fin cruelle était fi­na­le­ment iné­luc­table. La pé­na­li­té man­quée d’An­tho­ny Bel­leau face à l’Ir­lande à deux mi­nutes du coup de sif­flet fi­nal était dé­jà une preuve de fé­bri­li­té au mo­ment de for­cer le des­tin. Face à l’Ecosse, le constat est en­core plus fla­grant puisque les Bleus se sont ef­fon­drés pe­tit à pe­tit au cours du deuxième acte, mé­lan­geant vi­tesse et pré­ci­pi­ta­tion à l’image de cet ar­rêt de vo­lée joué ra­pi­de­ment par Geoff­frey Dou­may­rou en­traî­nant une énorme confu­sion dans les rangs tri­co­lores à un mo­ment où il fal­lait cal­mer la ré­bel­lion écos­saise et non at­ti­ser la tem­pête. Le manque de lu­ci­di­té est de­ve­nu le point faible des Bleus, en­chaî­nant les fautes gros­sières dans les rucks après une pre­mière pé­riode où ils avaient pour­tant fait preuve d’une dis­ci­pline pro­met­teuse (quatre pé­na­li­tés) avant de su­bir les coups de sif­flet de l’ar­bitre ir­lan­dais (neuf pé­na­li­tés en se­conde pé­riode), dé­mon­trant ain­si que les Bleus ont per­du le fil de la ren­contre, à l’image aus­si d’une mê­lée fran­çaise en dif­fi­cul­té en se­conde pé­riode face à un ad­ver­saire qui n’est pour­tant pas re­con­nu pour sa su­pé­rio­ri­té dans ce sec­teur. Sans par­ler de cette der­nière balle de match gâ­chée par un grou­pé pé­né­trant dés­uni. Tout a com­men­cé à se dé­ré­gler alors que les Bleus étaient pour­tant de­vant au ta­bleau d’af­fi­chage, lais­sant pen­ser qu’ils avaient toutes les cartes pour ré­ci­ter le plan éta­bli et dé­fi­ni ain­si par JeanBap­tiste Elis­salde avant la ren­contre : « Notre tâche se­ra de les contraindre à un jeu plus lent que ce qu’ils es­pèrent. » Les Fran­çais ont fait tout le contraire au plus mau­vais des mo­ments. Cette in­ca­pa­ci­té à sé­cu­ri­ser un ré­sul­tat, en en­chaî­nant les fautes de goût sur le plan stra­té­gique et les er­reurs gros­sières au ni­veau tech­nique, avait dé­jà été criante face au Ja­pon, en­cais­sant l’es­sai du match nul dans les der­nières mi­nutes de la ren­contre. Les tri­co­lores ne savent plus ga­gner.

Pho­to Mi­di Olym­pique - Pa­trick De­re­wia­ny

Pho­to Mi­di Olym­pique - Pa­trick De­re­wia­ny

À l’image d’Ar­thur Itur­ria, ge­nou à terre, qui re­garde l’ar­bitre M. La­cey in­di­quer une énième pé­na­li­té contre les Fran­çais, les Bleus ne par­viennent pas à se re­le­ver et en­re­gistrent une 8e dé­faite.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.