ADAP­TA­TION PER­DANTE

CONTRÉS ET DO­MI­NÉS DANS LE DÉ­FI PHY­SIQUE, LES HÉ­RAUL­TAIS N’ONT PAS RÉUS­SI À S’AP­PUYER SUF­FI­SAM­MENT SUR LEURS NOU­VELLES ARMES.

Midi Olympique - - Top 14 9e Journée - Par Ju­lien LOUIS

Les co­losses laissent place aux « ga­zelles » et Mont­pel­lier fait face au dé­fi de l’évo­lu­tion. Sans réus­site. Les Hé­raul­tais concèdent leur deuxième dé­faite de la sai­son dans leur antre et ne ré­in­tègrent donc pas le top 6 à la trêve hivernale (8e à quatre points de Castres, 6e). Ils res­tent sur trois dé­faites consé­cu­tives toutes com­pé­ti­tions confon­dues et la confiance ac­quise au gré d’une sé­rie de quatre suc­cès d’af­fi­lée, pa­raît dé­jà bien loin.

Di­manche, le MHR a en­core ra­té son en­tame et sur­tout, n’a fait le pa­ri de la vi­tesse et de l’évi­te­ment qu’à moi­tié et l’a payé au prix fort. Mal­gré l’ab­sence de ses joueurs les plus puis­sants, il a dé­bord ten­té de faire la dif­fé­rence grâce à sa touche et ses mauls et s’est fait contrer jus­qu’à l’ul­time se­conde du match. Au lieu de pri­vi­lé­gier les points au pied et le prag­ma­tisme. Il a en­suite es­sayé de se re­po­ser sur une mê­lée conqué­rante… En­core ra­té !

Le Ra­cing 92 avait bien pré­pa­ré son coup et s’est fait un « plai­sir » d’uti­li­ser sa den­si­té pour dé­struc­tu­rer leurs hôtes sur leurs ha­bi­tuels points forts.

Un tour­nant. Le se­cond est in­ter­ve­nu à l’heure de jeu, quand les lo­caux ne sont pas par­ve­nus à bo­ni­fier leur deuxième su­pé­rio­ri­té nu­mé­rique après le car­ton jaune de Bap­tiste Chouzenoux. Au­teur de zé­ro point dans ce mo­ment ca­pi­tal, ils ont lais­sé le mo­men­tum aux Fran­ci­liens et n’ont ja­mais pu le ré­cu­pé­rer.

IM­PRÉ­CI­SIONS TECH­NIQUES FA­TALES

Un échec, qui peut aus­si être ex­pli­qué par l’in­ca­pa­ci­té des Cistes à ex­ploi­ter to­ta­le­ment ses nou­veaux pro­fils. En l’ab­sence d’une mul­ti­tude de cadres (Pi­ca­moles, Fall, Gal­le­tier, Oue­drao­go, Na­do­lo, Na­gu­sa…) cette équipe, qui af­fi­chait une moyenne d’âge de vingt-cinq ans et quinze Jiff au coup d’en­voi (dont six jeunes du centre de for­ma­tion), a mon­tré ses li­mites ac­tuelles du mo­ment.

Les « cannes » de ses trois-quarts « lé­gers », N’Gan­debe, Reil­hac, Vincent et consorts, ont par­fai­te­ment été uti­li­sées suite au jaune d’Hen­ry Cha­van­cy, pour ins­crire deux es­sais. Le jeu dé­ployé était plai­sant, ef­fi­cace et les Cistes, ame­nés par un Jan Ser­fon­tein des grands soirs, sem­blaient avoir trou­vé la bonne tech­nique faire souf­frir les Ciel et Blanc.

Par la suite, le MHR a conti­nué de ba­layer la lar­guer pour fa­ti­guer la dé­fense ad­verse, en usant d’un jeu de­bout fait de passes après contact, mais n’a pas réus­si à mar­quer sur ses temps forts à cause d’un trop grand nombre d’er­reurs tech­niques et de mau­vais choix de jeu. Ils ont sou­vent éga­le­ment trop cher­ché à jouer dans le sens, sans sur­prise et ont aus­si été trop sou­vent peu ins­pi­rés dans leur jeu au pied cou­rant. Sans ses atouts ha­bi­tuels et pri­vés d’un banc ca­pable d’ap­por­ter un se­cond souffle, Mont­pel­lier n’avait pas les armes pour battre la ma­chine du Ra­cing 92. La trêve ar­rive à point nom­mé. Les Hé­raul­tais doivent « vi­der » leur infirmerie pour re­trou­ver une dy­na­mique per­due et sur­tout, pour­suivre son tra­vail de fond rug­bys­tique pour réus­sir in fine à s’adap­ter à toutes les dif­fi­cul­tés.

Pho­to IS

Les Mont­pel­lié­rains ont su­bi leur deuxième dé­faite à do­mi­cile.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.