L’HIVER DU KARWENDEL HER­MANN BUHL

À l’hiver 1949, Her­mann Buhl, avec son ami Knoll Josl, se lance dans la tra­ver­sée d’une in­ter­mi­nable arête de vingt­cinq som­mets, la Gleir­sch­kette, dans le mas­sif du Karwendel. Une en­tre­prise in­édite de trente-trois heures, comme un pré­lude à l’ex­ploit qu

Montagnes - - Memoire - Texte : Gilles Mo­di­ca.

EMon­tagnes Ma­ga­zine#

n juillet 1953, Her­mann Buhl gra­vit le Nan­ga Par­bat (8 165 m) : ex­ploit in­signe. Buhl, né le 21 sep­tembre 1924, n’a même pas vingt-neuf ans. Une échap­pée en so­li­taire à 8 000 mètres d’al­ti­tude, qua­rante et une heures d’ef­forts. Buhl pro­gresse en bâ­tons de ski sur une arête in­ter­mi­nable, sans oxy­gène et sans matériel de bi­vouac dans son sac, comme s’il mar­chait là-bas, au pays na­tal dans l’hiver du Karwendel. Une an­née (1949), Buhl y fit, entre deux jours de por­tage, une tra­ver­sée hi­ver­nale de trente-trois heures qui com­men­ça à la nuit. Nous avons tous en mé­moire les so­los d’Her­mann Buhl. Dans cer­tains cas (Piz Ba­dile, face nord-est, juillet 1952), Buhl se dé­pen­sait d’abord sur la selle et les pé­dales d’une mau­vaise bi­cy­clette de l’après-guerre, à trois vi­tesses. Les hi­vers d’Her­mann Buhl, et ses ex­ploits sou­vent ori­gi­naux dans les Alpes orien­tales, ne sont pas moins sur­pre­nants. Buhl, Ty­ro­lien d’Inns­brück, avait une pas­sion pour la neige et l’hiver qui tombent du jour au len­de­main sur la chaîne du Karwendel. C’est là, au­des­sus d’Inns­brück et au nord de la ville, dans cette chaîne des Préalpes, que le jeune Buhl ti­ra toutes les queues du Diable et com­mit toutes les folies de l’en­thou­siasme, pu­nies ou non d’un ac­ci­dent. On com­pare sou­vent le site de Gre­noble et le site d’Inns­brück, deux villes dites l’une et l’autre « ca­pi­tale des Alpes » . Mais Inns­brück se si­tue plus haut que Gre­noble, à 574 mètres d’al­ti­tude. Sa po­si­tion au coeur de l’Eu­rope lui donne un cli­mat en­core plus con­ti­nen­tal que le cli­mat de Gre­noble. La chaîne des Karwendel, vaste (900 km2), tra­ver­sée par la fron­tière entre l’Au­triche et l’Al­le­magne, se dé­ve­loppe prin­ci­pa­le­ment en ter­ri­toire au­tri­chien. Ses quatre chaî­nons, gros­siè­re­ment pa­ral­lèles, sont orien­tés estouest. On dé­compte 125 som­mets qui dé­passent les 2 000 mètres dans cet en­semble de crêtes cal­caires plus ou moins in­ci­sives. Les pa­rois du Karwendel sont d’une en­ver­gure su­pé­rieure aux pa­rois des Préalpes de Gre­noble (Ver­cors, Char­treuse). Chaî­non do­mi­nant di­rec­te­ment Inns­brück, ho­ri­zon des pro­me­nades en ville, la

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.