PARC DE LA VANOISE

LE DIA­LOGUE SE RE­CONS­TRUIT

Montagnes - - ACTUS - Par San­dy Plas

Le conseil d’ad­mi­nis­tra­tion du parc na­tio­nal de la Vanoise s’est réuni le 3 mai der­nier pour étu­dier les 17 pro­po­si­tions is­sues d’un tra­vail de mé­dia­tion me­né à l’au­tomne der­nier. En jeu : une sor­tie de crise pour le parc et les com­munes si­tuées dans son aire d’adhé­sion.

Trois ans que ça dure. En 2014, les com­munes si­tuées dans l’aire d’adhé­sion du parc de la Vanoise re­to­quaient la charte éta­blie par l’éta­blis­se­ment pu­blic. À l’au­tomne 2015, acte II : la ma­jeure par­tie des com­munes re­fu­sait cette fois de si­gner la se­conde ver­sion de la charte. Sur les 29 com­munes de l’aire d’adhé­sion, seules deux, Saint-Mar­tin-de-Belleville (de­ve­nue au­jourd’hui la com­mune des Belleville) et Pei­sey-Nan­croix don­naient leur aval à cette charte, pré­vue par la loi Parcs de 2006 et per­met­tant de construire un pro­jet de ter­ri­toire concer­té avec les ac­teurs lo­caux. Dans les Écrins, en com­pa­rai­son, 53 des 59 com­munes de l’aire d’adhé­sion ap­prou­vaient la charte dès 2013. Pri­vé de sa zone d’adhé­sion, le parc na­tio­nal de la Vanoise se ré­duit, quant à lui, à son coeur. Dif­fi­cile de­puis de re­nouer le dia­logue entre le parc et les élus. À l’au­tomne 2016, à l’ini­tia­tive du nou­veau pré­sident du parc, le maire de Pei­sey-Nan­croix Laurent Tré­sal­let, un vaste tra­vail de mé­dia­tion com­mence alors pour faire émer­ger des pistes de so­lu­tions, comme il l’ex­plique : « L’ob­jec­tif de ce tra­vail d’ au dit était de com­prendre pour­quoi le parc était de­puis aus­si long­temps en crise .» Dix-sept« pistes de pro­grès pour re­nouer le dia­logue» voient le jour, suite aux en­tre­tiens réa­li­sés par un ca­bi­net d’au­dit in­dé­pen­dant. Par­mi elles, on re­trouve no­tam­ment la mise en place d’une stra­té­gie sur le tou­risme, un tra­vail de concer­ta­tion avec les éle­veurs, les agri­cul­teurs, les col­lec­ti­vi­tés et le parc con­cer­nant la pré­sence du loup, une dé­fi­ni­tion des ac­tions de sen­si­bi­li­sa­tion à l’en­vi­ron­ne­ment me­nées lo­ca­le­ment ou en­core l’in­té­gra­tion des agents du parc au sein des col­lec­ti­vi­tés.

LA CHARTE COMME HO­RI­ZON LOIN­TAIN

Au­tant de pistes mises sur la table lors du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion réuni le 3 mai, au­tour de Laurent Tré­sal­let et des élus. « Il­res­sortde cette réunion une vo­lon­té com­mune de faire quel­que­chose et d’ avan­cer sur toutes ces pistes », ex­plique le pré­sident du parc. Seule ombre à ce ta­bleau em­preint de vo­lon­té de chan­ge­ment, la de­mande faite à Laurent Tré­sal­let de re­mettre son man­dat en jeu en sep­tembre pro­chain .« C’ est dom­mage, mais je le com­prends, pré­cise l’ in­té­res­sé. Les élus ne vou­laient pas de ma can­di­da­ture, qu’ ils juge aient com­man­dée par l’ État, qui était ve­nu me cher­cher car j’ étais si­gna­taire de la char te en tant que maire dePei se y-N an croix .» Dès sep­tembre, des com­mis­sions de tra­vail réunis­sant des re­pré­sen­tants de l’État, du parc et des com­munes de l’aire d’adhé­sion se­ront mises en place pour concré­ti­ser ces 17 pistes de ré­flexion et en­ga­ger un tra­vail com­mun, qui a fait dé­faut de­puis plu­sieurs an­nées sur le ter­ri­toire. Mais pas ques­tion pour au­tant de re­mettre sur la table la charte dans l’ im­mé­diat :« La char te, c’ est autre chose, on en par­le­ra l’ an pro­chain, pour voir si cer­taines com­mun es sont fa­vo­rables pour adhé­rer à la ver­sion ré­crite ou à la ver­sion ac­tuelle », pré­cise le pré­sident du parc, qui conti­nue mal­gré tout de croire au pro­jet : «Cer­tains ont vu dans la char te des contraint es, mais il s’ agit d’ un vrai avan­tage, car elle per­met de mettre tout le monde au­tour de la table pour dis­cu­ter .»

Laurent Tré­sal­let, pré­sident du Parc Na­tio­nal de la Vanoise et maire de Pei­seyNan­croix.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.