Hum­phree des stabilisateurs pour « pe­tits » ba­teaux !

Moteur Boat Magazine - - SOMMAIRE - TEXTE: ÉDOUARD DES G REZ. PHOTOS: L’ AU­TEUR ET DR.

Les stabilisateurs de na­vi­ga­tion ne sont plus ré­ser­vés aux gros ba­teaux, la preuve avec le HCS-5 de la so­cié­té sué­doise Hum­phree, concur­rent du sys­tème Zip­wake.

La sta­bi­li­sa­tion est un grand en­jeu concur­ren­tiel de la plai­sance de de­main, voire d’au­jourd’hui. Il s’agit de faire ve­nir au ba­teau ceux souf­frant ha­bi­tuel­le­ment du mal de mer, de rendre la vie à bord plus agréable au­tant au mouillage qu’en na­vi­ga­tion, et de fa­ci­li­ter le pi­lo­tage. La nou­veau­té est que ces sys­tèmes, jus­qu’alors ré­ser­vés aux yachts, s’in­vitent sur de pe­tites uni­tés, à par­tir de 7,50 mètres. Le mois der­nier, nous avions pré­sen­té le SeaKee­per 3, un sta­bi­li­sa­teur gy­ro­sco­pique pour coques de 9 à 12 mètres dia­ble­ment ef­fi­cace, mais avec un prix d’en­vi­ron 25 700 € hors ins­tal­la­tion. Pour la sta­bi­li­té en na­vi­ga­tion, il existe des al­ter­na­tives plau­sibles et moins chères. Notre JT du Web de no­vembre 2015 (tou­jours en ligne) ex­po­sait le Zip­wake, un sys­tème sué­dois re­con­nais­sable à son pan­neau de contrôle très in­tui­tif au ta­bleau de bord, avec deux mol­lettes per­met­tant d’in­cli­ner plus ou moins le ba­teau, dans l’axe dé­si­ré. Le Zip­wake uti­lise aus­si des flaps ver­ti­caux, com­mu­né­ment ap­pe­lés « In­ter­cep­tors ». Ceux-ci sont une in­ven­tion lan­cée en 2005 par la marque concur­rente Hum­phree, sué­doise éga­le­ment. C’était les fa­meux flaps QL pré­sents dans le ca­ta­logue d’ac­ces­soires Vol­vo Pen­ta. Le mo­to­riste et Hum­phree col­la­borent de longue date, le pre­mier a du reste ra­che­té le se­cond l’an der­nier. L’avan­tage des flaps In­ter­cep­tors est qu’ils se dé­ploient com­plè­te­ment en moins d’une se­conde, là où des flaps clas­siques de type « pelles » mettent sou­vent plus de 5 se­condes. Hum­phree re­ven­dique les flaps les plus ra­pides du mar­ché, ce qui per­met une sta­bi­li­sa­tion du ba­teau à basse vi­tesse, dès 6 ou 7 noeuds et jus­qu’à 25 noeuds en­vi­ron. À la dif­fé­rence des flaps Zip­wake, le ser­vo­mo­teur qui dé­ploie et ré­tracte le vo­let n’est pas dans le flap, mais à l’in­té­rieur de la coque, au­to­ri­sant ain­si les ré­pa­ra­tions et autres in­ter­ven­tions sans sor­tir le ba­teau de l’eau, et le ser­vo­mo­teur ne baigne pas dans l’eau de mer.

Les flaps se dé­ploient en moins d’une se­conde

Hum­phree a conçu un sys­tème de sta­bi­li­sa­tion fonc­tion­nant sur les uni­tés à par­tir de 7,50 mètres, ap­pe­lé HCS-5. Il com­prend une paire de flaps, l’uni­té de ges­tion élec­tro­nique pla­cée au ta­bleau ar­rière, mais à l’in­té­rieur de la coque, et un pan­neau de contrôle pour le pi­lote. Ce pan­neau res­semble fort à ce­lui de Zip­wake, mais la mol­lette tour­nante est rem­pla­cée par des bou­tons, ren­dant le tout un peu moins in­tui­tif. Le HCS-5 offre plu­sieurs fonc­tions : li­mi­ter au­to­ma­ti­que­ment le ca­brage du ba­teau et cor­ri­ger la gîte, bien sûr, mais aus­si, nou­veau­té, un as­sis­tant de vi­rage qui,

par l’ac­tion au­to­ma­tique des flaps, ré­duit le rayon de bra­quage tout en li­mi­tant consi­dé­ra­ble­ment l’angle de gîte. Plus im­por­tante en­core est la fonc­tion Sta­bi­li­sa­tion Ac­tive, grâce à la­quelle le sys­tème contre­carre les mou­ve­ments de rou­lis et de tan­gage par l’ac­tion ul­tra­ra­pide des flaps. Le vo­let ver­ti­cal de 50 mm se dé­ploie com­plè­te­ment en 0,7 se­conde et se ré­tracte aus­si vite.

Aus­si bien pour les in-bord que pour les hors-bord

Un tel équi­pe­ment pour un ba­teau de 12 à 13 mètres se­ra fac­tu­ré en­vi­ron 6 000 € hors ins­tal­la­tion. Il in­clut les deux flaps, l’uni­té de ges­tion élec­tro­nique (avec gy­ro­com­pas et ac­cé­lé­ro­mètre in­té­gré) et le pan­neau de contrôle pour le pi­lote, le tout per­met­tant de pro­fi­ter de la cor­rec­tion au­to­ma­tique du ca­brage et de la gîte. Pour bé­né­fi­cier de la fonc­tion Sta­bi­li­sa­tion Ac­tive, il faut ajou­ter au­tour de 8 000 €, et 3 600 € de plus pour l’as­sis­tant de vi­rage, si bien qu’on reste dans la four­chette haute du mar­ché cô­té prix. Notre pre­mier test s’est dé­rou­lé au centre d’es­sais Vol­vo Pen­ta à Gö­te­borg. C’était sur une ve­dette à fly sué­doise Nord West 420 avec deux IPS de 435 che­vaux. Le test s’est ré­vé­lé flat­teur puisque la gîte très mar­quée des IPS en vi­rage a été ré­duite de fa­çon spec­ta­cu­laire une fois le bou­ton « Coor­di­na­ted Turn » en­fon­cé. Hum­phree an­nonce jus­qu’à 11,3 % d’éco­no­mie de car­bu­rant sur ce ba­teau grâce à la cor­rec­tion d’as­siette. La vi­tesse mi­ni­mum d’hy­dro­pla­nage est aug­men­tée de 0,9 noeud et le ca­brage au dé­jau­geage est ré­duit de 2 de­grés, ce qui

amé­liore la vi­si­bi­li­té vers l’avant. La Sta­bi­li­sa­tion Ac­tive ré­dui­rait le rou­lis de 43 % à 23 noeuds sur ce ba­teau. « Les fa­bri­cants qui an­noncent plus de 90 % de ré­duc­tion du rou­lis ne sont pas sé­rieux, lance Per Lan­de­gren, di­rec­teur de l’en­tre­prise, comme une pique à peine mas­quée au concur­rent Seakee­per. Au-de­là de 80 %, vous au­riez la sen­sa­tion de rou­ler en For­mule 1 sur un che­min de cam­pagne, ce se­rait in­sup­por­table. »

De bons ar­gu­ments face aux flaps tra­di­tion­nels

Les condi­tions de mer calmes ren­con­trées lors de nos es­sais ne nous ont pas vraiment per­mis d’éva­luer la pleine ef­fi­ca­ci­té de la Sta­bi­li­sa­tion Ac­tive, mais nous avons cer­tai­ne­ment consta­té la ca­pa­ci­té du sys­tème HCS-5 à re­dres­ser ins­tan­ta­né­ment le ba­teau en cas de vague de tra­vers et à li­mi­ter le ca­brage au dé­jau­geage, avec un temps de ré­ac­tion in­fi­ni­ment meilleur qu’avec des flaps tra­di­tion­nels et une ins­tal­la­tion plus simple, sans ou­blier un en­tre­tien beau­coup moins contrai­gnant. ■

Le sys­tème se com­pose de deux flaps plus ou moins larges, d’une uni­té de contrôle et d’un pan­neau de com­mande.

Sur cette ins­tal­la­tion de dé­mons­tra­tion, il est pos­sible de voir les flaps ré­agir im­mé­dia­te­ment lorsque la boîte noire bouge ou que le vo­lant est tour­né.

Ce Nim­bus 300R de 9,15 mètres est sta­bi­li­sé par le sys­tème HCS-5 avec deux flaps de 50 mm de large.

À bord du Tar­ga 37, ca­rène en V pro­fond, la sta­bi­li­sa­tion Hum­phree ap­porte une vraie va­leur ajou­tée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.