Test du joys­tick Suzuki

Moteur Boat Magazine - - MOTEUR -

Le Well­craft Sca­rab 35 équi­pé d’une paire de DF 350 re­ce­vait le joys­tick Suzuki, dé­ve­lop­pé en col­la­bo­ra­tion avec Seas­tar. Ce sys­tème est as­sez proche du joys­tick Op­ti­mus 360 pré­sen­té à plu­sieurs re­prises dans Moteur Boat. Mal­gré la proxi­mi­té des mo­teurs sur le ta­bleau ar­rière, la fonc­tion joys­tick nous a sur­pris par sa ca­pa­ci­té à dé­pla­cer le ba­teau la­té­ra­le­ment contre un cou­rant et un vent si­gni­fi­ca­tifs. Certes, il faut quand même pro­cé­der à des ajus­te­ments de cap en pi­vo­tant le manche, car le dé­pla­ce­ment n’est pas tou­jours par­fai­te­ment la­té­ral. Sur une coque open en bi­mo­teur comme le Well­craft, la ma­nia­bi­li­té est a prio­ri dé­jà bonne, mais la lon­gueur hors tout proche de 11 mètres et le poids de 4 tonnes rendent très utile le joys­tick. En par­ti­cu­lier lors­qu’il s’agit d’en­trer en marche ar­rière dans un em­pla­ce­ment étroit avec une brise de tra­vers et du cou­rant. Comme sur le joys­tick Mer­cu­ry, il existe une fonc­tion ancre vir­tuelle (as­sez stu­pé­fiante !) avec le choix de fi­ger ou non le cap du ba­teau.

Le Well­craft 35 ré­pon­dait au doigt et à l’oeil au joys­tick. En dé­pla­ce­ment la­té­ral, les mo­teurs convergent.

Le bou­ton A sert à fi­ger le cap, et le C à im­mo­bi­li­ser le ba­teau sur sa po­si­tion GPS.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.