LA 40e RUGISSANTE

Ça va chauffer les 15 et 16 avril ! Entre l'ar­ri­vée de nou­velles ma­chines, de pi­lotes ve­nus du Motogp ou du mon­dial Su­per­bike et le nombre crois­sant de teams ca­pables de jouer la vic­toire, la 40e édi­tion des 24 Heures Mo­tos an­nonce de la ba­garre à tous le

Moto Journal - - ENDURANCE MONDIALE - PAR Va­le­rie Mo­re­no et Mat­thieu Cay­rol PHO­TOS Good-shoot/da­vid Rey­gon­deau

C’est chez Ya­ma­ha que la tem­pé­ra­ture monte le plus : il y au­ra deux R1 of­fi­cielles au dé­part sa­me­di 15 à 15 h au Mans. Le Yart et le GMT 94 vont se li­vrer une lutte fra­tri­cide pour la vic­toire, ces deux teams se pré­sen­tant bien en fa­vo­ris. Avec l’aus­tra­lien Broc Parkes, l’al­le­mand Mar­vin Fritz, cham­pion IDM Su­per­bike 2016, le Ja­po­nais Koh­ta No­zane, pi­lote d’es­sais Ya­ma­ha qui a tra­vaillé au dé­ve­lop­pe­ment de la R1, et Max Neu­kirch­ner, l’équipe au­tri­chienne du Yart a de belles cartes dans son jeu. Ajou­tez à ce­la le sou­tien of­fi­ciel de Brid­ges­tone Ja­pon et un in­té­rêt gran­dis­sant de l’usine Ya­ma­ha… Lors des tests fin mars sur le Bu­gat­ti, on a vu Ma­sa­hi­ko Na­ka­ji­ma, le pré­sident de Ya­ma­ha Mo­tor Ra­cing, dans le box du Yart, s’in­té­res­ser de près aux pré­pa­ra­tifs des 24 Heures. Le Yart, qui a tou­jours ai­mé briller aux es­sais, a pris

les de­vants dès ces tests. La Ya­ma­ha n° 7 a bou­clé son meilleur tour en 1’36”866. La per­for­mance s’ap­proche dé­jà du meilleur temps en­re­gis­tré en qua­li­fi­ca­tions sur les 24 Heures Mo­tos, 1’36”578 cla­qué en 2015 par She­ri­dan Mo­rais sur la Yart ! Mais cette an­née, le Yart a pro­mis de briller aus­si en course et de ga­gner. Au GMT 94, on la joue plus dis­crète, mais la per­for­mance est bien là. L’équipe de Ch­ris­tophe Guyot a per­du Lu­cas Ma­hias, par­ti ga­gner en mon­dial Su­per­sport (voir p. 90), mais a re­cru­té Mike di Me­glio. « L’ar­ri­vée de Mike est très im­por­tante. » Ch­ris­tophe Guyot in­siste sur l’ap­port tech­nique et spor­tif du cham­pion du monde 125 pour le team. Avec Da­vid Che­ca et Nic­co­lo Ca­ne­pa, le GMT 94 a donc un équi­page pour jouer la vic­toire. SRC POUR LE DOU­BLÉ, SERT POUR LE TITRE Vain­queur des 24 Heures Mo­tos en 2016, SRC Kawasaki aligne un nou­veau trio de pi­lotes : Ma­thieu Gines a re­joint Fa­bien Fo­ret et Ran­dy de Pu­niet. L’équipe semble avoir ré­glé les pro­blèmes de fia­bi­li­té qui ont plom­bé sa sai­son 2016, elle est donc prête à jouer la vic­toire. Pré­sent seule­ment sur Le Mans et le Bol d’or, SRC Kawasaki ne vise pas le titre 2017.

Une nou­velle ma­chine ap­porte tou­jours une avan­cée tech­no­lo­gique, mais peut res­sem­bler à un saut dans le vide. Kawasaki a eu de mau­vaises sur­prises en 2016, le Sert a sa­ge­ment dé­ci­dé de dif­fé­rer la mise en piste de sa nou­velle GSX-R, mais Hon­da dé­barque plu­tôt se­rein avec une nou­velle CBR. Chez Hon­da En­du­rance Ra­cing, Sé­bas­tien Gim­bert se montre confiant. « D’ori­gine, la ma­chine est plus per­for­mante. Elle est bar­dée d’élec­tro­nique avec un bon trac­tion control. On a vrai­ment une arme pour se battre. » Seule à bé­né­fi­cier de la CBR 1000 RR SP2 au Mans, l’équipe of­fi­cielle pro­fite aus­si dé­sor­mais de l’ex­per­tise de Ch­ris Pike, chef mé­ca­no de Ti­to Ra­bat en Motogp. « Le dé­fi a été, dans un temps re­la­ti­ve­ment court, de trou­ver les bonnes op­tions élec­tro­niques avec les per­for­mances du mo­teur et du châs­sis, ex­plique Jon­ny Twel­ve­trees, team-ma­na­ger. Toutes les équipes Hon­da EWC, WSBK, BSB et TT ont tra­vaillé en étroite col­la­bo­ra­tion et ce­la a per­mis d’ac­cé­lé­rer le dé­ve­lop­pe­ment. » On pour­ra aus­si vé­ri­fier sur 24 heures si la per­for­mance va de pair avec la fia­bi­li­té. Pour les autres Hon­da 2017 au dé­part, la pré­pa­ra­tion se ré­duit sou­vent au strict mi­ni­mum, faute de temps et de pièces dis­po­nibles. « Il a même été dif­fi­cile de trou­ver des ca­ré­nages, pré­cise Sté­phane Had­dadj, team-ma­na­ger Na­tio­nal Mo­tos. Les pi­lotes savent que nous n’au­rons pas de kit ra­cing mais l’en­du­rance ne se li­mite pas sim­ple­ment à une no­tion de per­for­mance » A suivre sur la nou­velle CBR, les team April Mo­to Mo­tors Events et Na­tio­nal Mo­tos, les Suisses du Zuff Ra­cing Team, les Fran­çais du RAC41, du team Ra­cing 85, du team Dun­lop Mo­tors Events et les Belges du Mo­to­tetch EWC Team. Seul le team ja­po­nais FCC TSR, gê­né par le temps de tran­sit de sa ma­chine de­puis le Ja­pon, a choi­si de rou­ler avec le mo­dèle 2016.

d’ori­gine. Mais elle se­ra cra­va­chée par Gré­go­ry Le­blanc, Mat­thieu La­grive et Greg Fas­tré. Il fau­dra aus­si gar­der un oeil sur la Hon­da 2017 des Belges de Mo­to­tech, qui re­mettent en selle Di­dier Van Key­meu­len, vain­queur 1000 Su­per­stock en 2005, et l’an­glais Steve Mer­cer, spé­cia­liste du TT, avec un jeune pi­lote belge, Mar­ty De­bruyne. Pour les Ja­po­nais du F.C.C. TSR Hon­da, c’est le mo­dèle 2016 qui se­ra confié Gregg Black, Da­mian Cud­lin et Ar­tu­ro Ti­zon qui rem­place Alan Te­cher, bles­sé.

TECMAS : LE NOU­VEAU PORTEDRAPEAU DE BMW

Face à l’ar­ma­da ja­po­naise, Tecmas est pas­sé of­fi­ciel BMW. L’équi­page de la S 1000 RR se com­po­se­ra de Ken­ny Fo­ray, Lu­kas Traut­mann, Ca­mille Hé­de­lin et Mat­thieu Lus­sia­na. Il y au­ra au dé­part quatre autres BMW et, dans la fa­mille des eu­ro­péennes, deux Apri­lia RSV4, deux Du­ca­ti Pa­ni­gale et une KTM RC8R. Der­rière les teams of­fi­ciels se pressent une poi­gnée d’équipes ca­pables de mon­ter sur le po­dium à la moindre baisse de ré­gime des top-teams. Il y a les Kawasaki du Bol­li­ger Team Swit­zer­land et des Ja­po­nais d’eva RT We­bike Trick Star, 3e au Bol d’or, la Ya­ma­ha du Ma­co Ra­cing Team ou la Su­zu­ki du R2CL. Il y a sur­tout une bras­sée d’équipes Su­per­stock tou­jours prêtes à as­ti­co­ter les fa­vo­ris.

LES SU­PER­STOCK SOUS LES PROJECTEURS

Après sa 6e place au Bol d’or, Mo­to Ain est le

Su­per­stock en vue. Après avoir at­ti­ré Alexis Mas­bou aux cô­tés d’hu­go Clère, Pierre Cha­puis, le boss de Mo­to Ain, a re­cru­té Ro­bin Mul­hau­ser, co­équi­pier de Jules Clu­zel en mon­dial Su­per­sport, qui de­vrait être re­mis de sa chute à Ara­gon dé­but avril. Jules Clu­zel se­ra re­mar­qué au gui­don de la Ya­ma­ha LMD63 avec Da­vid Per­ret et Lu­cas de Ca­ro­lis. Pour ani­mer la course, on peut aus­si comp­ter sur le Ta­ti Team Beau­jo­lais Ra­cing, AM Mo­to Ra­cing Com­pé­ti­tion, Ya­ma­ha Vil­taïs Ex­pe­riences, le Ju­nior Team Le Mans Sud Su­zu­ki, le Star­team 67, le team 33 Louit Mo­to ou en­core le Völp­ker NRT48 Schu­bert Mo­tors qui aligne au dé­part la jeune Al­le­mande Lu­cy Glö­ck­ner. Après une pre­mière sor­tie au Bol d’or, l’équi­page 100 % fé­mi­nin du Girls Ra­cing Team se­ra au ren­dez-vous avec Me­lis­sa Pa­ris, Aman­dine Creu­sot, Mar­gaux Wan­ham et Mu­riel Si­morre. Le grand spec­tacle dé­bu­te­ra jeu­di 13 avril à 10 h avec les es­sais libres of­fi­ciels. La pre­mière qua­li­fi­ca­tion se­ra lan­cée à jeu­di 15 h 40.

[1] Ren­dez-vous sa­me­di à 15 heures Le mo­ment d'émo­tion à ne pas man­quer ... avec l'ar­ri­vée. La 40e édi­tion a fait le plein avec soixante ma­chines au dé­part. [2] Le SRC Kawasaki veut gar­der son tro­phée Vain­queur l'an der­nier, le team SRC Kawasaki va tenter le dou­blé avec un équi­page in­dé­dit : Fa­bien Fo­ret, Ran­dy de Pu­niet et Mat­thieu Gines.

2

1

2 L’IN­CON­NUE HON­DA

[1] Com­pli­ci­té évi­dente Un lien fort semble dé­jà sou­der les pi­lotes du GMT 94 Ya­ma­ha. Mike di Me­glio, à droite, s'est très vite in­té­gré pour ajou­ter son ex­pé­rience à celles de ses co­équi­piers, Da­vid Che­ca et Nic­co­lo Ca­ne­pa.

[2] Vil­taïs met le tur­bo Ya­ma­ha Vil­taïs Ex­pe­riences a été le plus ra­pide des Su­per­stock aux pré-tests. L’équipe a mus­clé son équi­page et son équipe tech­nique pour un ob­jec­tif clair : la vic­toire dans la ca­té­go­rie. Au gui­don de la 333, l’al­le­mand Flo­rian Alt, 2e du IDM Su­per­bike 2016, le Belge Bas­tien Ma­ckels, 5e du même cham­pion­nat al­le­mand, et le Fran­çais Axel Mau­rin, ani­ma­teur du FSBK. Oli­vier De­poor­ter est le 4e pi­lote.

1 2

Sous l'oeil de Ya­ma­ha Ja­pon Le Yart est bien dé­ci­dé à al­ler au bout de ses courses pour mon­ter sur la plus haute marche du po­dium. Avec Broc Parkes, Mar­vin Fritz et Koh­ta No­zane, la Ya­ma­ha n° 7 joue­ra aus­si pour la pole po­si­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.