L’AVIS DE JIMMY MA­RIE

com­mer­cial Du­ca­ti Pa­ris

Moto Journal - - PLEIN PHARE -

« DE MOINS EN MOINS DE RÉ­TI­CENCES »

Il reste tou­jours des clients ré­ti­cents à la tech­no­lo­gie élec­tro­nique dans les mo­tos. Mais de moins en moins ; dans notre cas, à Pa­ris, je di­rais que ça se li­mite à 20 %. Cer­tains ont aus­si eu des sou­cis de fia­bi­li­té sur d’an­ciennes gé­né­ra­tions de mo­tos. Mais au­jourd’hui, les sys­tèmes sont vrai­ment fiables et les gens s’en rendent compte. Il y aus­si ceux qui sont gê­nés par des sys­tèmes ABS ou trac­tion control par­fois trop in­tru­sifs chez d’autres construc­teurs. Mais au­jourd’hui, peu de gens rou­le­raient sans ABS. Sur une Du­ca­ti, le sys­tème est ca­li­bré pour être sé­cu­ri­sant sans être gê­nant. Il y a aus­si ceux qui sont in­té­res­sés par les possibilités de l’élec­tro­nique en termes de confort. C’est ce qu’on voit sur la Mul­tis­tra­da dont la ver­sion S à sus­pen­sions élec­tro­niques est la plus pri­sée. Les clients ap­pré­cient le confort de ces sus­pen­sions et peuvent les ré­gler fa­ci­le­ment se­lon la charge em­bar­quée. Dans la plu­part des cas, ce­pen­dant, ils n’uti­lisent pas toutes les possibilités de ré­glages hy­drau­liques of­fertes. L’élec­tro­nique doit res­ter fa­cile et in­tui­tive. On le voit par exemple sur les Pa­ni­gale où les ver­sions S à sus­pen­sions élec­tro­niques sont plus pri­sées par les mo­tards qui roulent peu et es­sen­tiel­le­ment sur route, et qui sont plei­ne­ment sa­tis­faits. Ceux qui font du cir­cuit se penchent plus sur la ver­sion stan­dard avec sus­pen­sions mé­ca­niques et ils sont prêts à prendre le temps pour trou­ver leur ré­glage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.