ILS L’ONT DIT

Moto Journal - - MOTOGP -

MARLBORO DU­CA­TI

❯ Jorge Lo­ren­zo (3e) « Ça a été une course dif­fi­cile, mais on a été ca­pable de bien la gé­rer, et on dé­croche un po­dium im­por­tant. Cette troi­sième pla­cea un bien meilleur goût que celle de Je­rez car on ne fi­nit qu’à 2” du pre­mier [au lieu de 14”7 à Je­rez, ef­fec­ti­ve­ment !] et on s’est bat­tu jus­qu’au bout. Quel dom­mage que je n’ai pas été en me­sure de gar­der mon rythme ces der­niers tours. Mais pour être com­pé­ti­tif en course [avec le peu de grip qu’of­frait le bi­tume], je n’avais d’autre choix que le pneu tendre. Tout en sa­chant que ses per­for­mances al­laient bais­ser en fin de course. Mais ce qui est im­por­tant, c’est que nous conti­nuions à pro­gres­ser. La pre­mière vic­toire est proche. » ❯ An­drea Do­vi­zio­so (7e) « Ce fut un week-end com­pli­qué, et la course a été éprou­vante. Au dé­part, j’ai es­sayé de res­ter dans le groupe des lea­ders. Mal­heu­reu­se­ment, je n’avais pas beau­coup d’atouts dans la manche. Le fait de perdre le ven­dre­di sur le mouillé fut un han­di­cap sup­plé­men­taire sur un cir­cuit com­pli­qué pour nous. Nous avions be­soin de plus de temps pour tra­vailler. Je ne pense pas que choi­sir l’ar­rière tendre fut une er­reur. Et la baisse de per­for­mance vient du fait qu’on avait des pro­blèmes dans trois vi­rages : la mo­to ne tour­nait pas as­sez bien dans les vi­rages 10 et 15, puis j’avais trop de whee­ling à la sor­tie du 15 [con­trai­re­ment à Lo­ren­zo, qui avait op­té pour le ca­ré­nage do­té de l’ap­pui aé­ro]. Quand tu as tout ça, tu ne peux pas te battre. Cette sep­tième place est re­gret­table, mais vu les condi­tions, c’est ce que je pou­vais faire de mieux au­jourd’hui. Il reste quatre courses et 100 points à dis­tri­buer. Je vais ten­ter de sai­sir chaque op­por­tu­ni­té. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.