DU­CA­TI SCRAM­BLER 1100 FORZA SCRAM­BLER !

Le Scram­bler monte en puis­sance, avec un 1 100 cm3 de 86 ch qui de­vrait per­mettre à Du­ca­ti d’élar­gir en­core sa clien­tèle au­tour d’une fa­mille phare, la plus ven­due de la gamme.

Moto Journal - - NOUVEAUTES -

O n connais­sait la “nor­male”, la “pe­tite”, il fau­dra dé­sor­mais comp­ter avec la “grosse”. Certes, il manque en­core quelques cartes pour jouer au Jeu des sept fa­milles chez Du­ca­ti, mais la fra­trie Scram­bler s’agran­dit sé­rieu­se­ment, à l’image de celle de ses cou­sines Mons­ter. D’ailleurs, c’est bien sur la Mons­ter 1100 qu’a été pré­le­vé le bloc mo­teur des­ti­né à ce Scram­bler, un bon vieux V2 1100 de 86 ch à deux sou­papes Des­mo, re­froi­di par air et huile, dé­sor­mais bar­dé d’élec­tro­nique. En clair, des watts, du ca­rac­tère et des rênes pour contrô­ler tout ça.

L’évo­lu­tion par le haut est plus que lo­gique et at­ten­due de­puis la sor­tie du pre­mier Scram­bler de l’ère nou­velle, dé­but 2015, avec son sage twin 803 cm3. Le choix est stra­té­gique pour Du­ca­ti qui signe ses meilleures ventes avec cette fa­mille, de­vant les Mons­ter.

Le 1100 ar­rive à point nom­mé pour ren­for­cer la gamme, avec da­van­tage de pi­ment (+ 13 ch), de ca­rac­tère (9 mkg), mais aus­si de tech­no­lo­gie. Trois modes mo­teur et un contrôle de mo­tri­ci­té, ré­glable sur quatre ni­veaux, viennent dé­sor­mais as­sis­ter le pi­lote, avec un frei­nage ABS Bosch 9.1MP de der­nière gé­né­ra­tion, dit Cor­ne­ring ABS. Es­thé­ti­que­ment, on note sur­tout l’ap­pa­ri­tion d’un double échap­pe­ment sous la selle, très ty­pé Mons­ter, mais par­fai­te­ment en ac­cord avec la dé­fi­ni­tion d’un scram­bler : une moto qui doit pou­voir s’en­fon­cer dans les bois et les che­mins creux sans tout ra­cler par terre. Du­ca­ti ne rompt pas les ponts avec la gé­né­ra­tion pré­cé­dente et l’on re­trouve tout ce qui a fait le suc­cès du Scram­bler, l’épaisse et large selle (an­non­cée plus confor­table), le ré­ser­voir ron­douillard aux flancs amo­vibles en alu, l’amor­tis­seur la­té­ral, le phare rond, le grand gui­don TT, les gros pneus à pro­fil mixte et le comp­teur unique, même s’il est ici com­plé­té par un af­fi­cheur dé­por­té. Le ra­dia­teur d’huile – sa greffe est im­po­sée par ce bi­cy­lindre plus gé­né­reux et les contraintes de la norme Eu­ro 4 – est dis­crè­te­ment ins­tal­lé der­rière des écopes en alu bros­sé. D’ailleurs, le plas­tique se fait bien rare sur le Scram­bler 1100, au pro­fit de

ma­té­riaux nobles : alu­mi­nium, acier, cuir. Pour le car­bone, voyez plu­tôt la Pa­ni­gale V4 ! Suite lo­gique de cette mon­tée en puis­sance, au propre comme au fi­gu­ré, le Scram­bler 1100 dis­pose d’un nou­veau cadre en treillis et Du­ca­ti pro­met un meilleur angle de bra­quage, point faible de la ver­sion 800, no­tam­ment en ville. La 1100 est un peu plus longue (+ 69 mm en em­pat­te­ment), plus lourde de 20 kg et dis­pose d’un ré­ser­voir de 15 litres contre 13,5 pour sa pe­tite soeur. Cô­té sus­pen­sions, elle opte pour une fourche plus gé­né­reuse, une Kaya­ba in­ver­sée de 45 mm, voire une Oh­lins de 48 mm pour la ver­sion Sport, mieux équi­pée. Car le Scram­bler 1100 n’ar­rive pas seul. Fi­dèle à sa po­li­tique de dé­cli­nai­sons, Du­ca­ti pro­pose ce mo­dèle en trois versions : standard, Spe­cial (roues à rayons, selle en cuir gau­fré), Sport (sus­pen­sions Oh­lins plus évo­luées, selle en cuir retourné) et, très cer­tai­ne­ment, tout un pro­gramme de per­son­na­li­sa­tion à l’aide d’ac­ces­soires dé­diés. Voire, dans un fu­tur proche, d’autres dé­cli­nai­sons, à l’image des De­sert Sled ou Ca­fé Ra­cer.

Avec ses deux pots re­le­vés, le Scram­bler 1100 prend quelques al­lures de Mons­ter, sans pour au­tant aban­don­ner les codes du scram­bler. Face à la 803, le 1100 af­fiche 13 ch de plus.

Les tés de fourche élar­gis de­vraient per­mettre un meilleur angle de bra­quage. Le phare à leds est de type Day­time Run­ning Light, soit à feu de jour. Le frei­nage passe au double disque, as­sis­té par un ABS ef­fi­cace dans les vi­rages.

Le ta­bleau de bord évo­lue, tant au ni­veau du de­si­gn que des in­for­ma­tions. Avec l’ajout du pe­tit af­fi­cheur dé­por­té, le Scram­bler 1100 dis­pose de toutes les in­fos utiles, y com­pris une jauge d’es­sence. Les modes de conduite et ni­veaux de Trac­tion Control sont clai­re­ment in­di­qués. Le tout est gé­ré de­puis le gui­don. La ligne est as­sez fine, mal­gré l’ap­port d’une fourche plus gé­né­reuse. Le gui­don reste large, bien dans l’es­prit scram­bler.

La vue ar­rière s’ap­pa­rente da­van­tage à la fa­mille Mons­ter, avec les deux gros silencieux d’échap­pe­ment en po­si­tion haute. BMW et sa R ni­net Scram­bler sont dans la ligne de mire de cette ver­sion Spe­cial, do­tée de roues à rayons et d’une selle en cuir aux notes ré­tro. Dans sa ver­sion Spe­cial, le Scram­bler 1100 re­çoit une très élé­gante selle en cuir gau­fré. Le pas­sa­ger ne de­vait pas avoir froid aux mains avec les deux pots re­le­vés… La ver­sion Sport se dis­tingue par ses sus­pen­sions Öh­lins plus évo­luées, son co­lo­ris noir et sa selle en cuir retourné.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.