UNE HIS­TOIRE DE MARQUE

Moto Revue Classic - - Édito - Chris­tophe Gaime

Chouette, BSA re­vient ! La marque a été ra­che­tée par un groupe in­dien (voir les Ac­tus) qui veut prendre une part du gâ­teau de Royal Enfield, en Inde d’abord, puis en Eu­rope. Après Triumph en 1991 et Norton en 2003, le trio de la grande époque de l’in­dus­trie bri­tan­nique va pou­voir se re­cons­ti­tuer sur les routes. Qui l’au­rait cru il y a quelques an­nées ? De l’autre cô­té des Alpes, les marques em­blé­ma­tiques ont aus­si re­pris du poil de la bête, avec plus ou moins de réus­site. Je suis tou­jours content lorsque je croise une MV Agus­ta dans sa robe rouge et grise. Certes, de­puis sa re­nais­sance, il y a une ving­taine d’an­nées, l’his­toire de MV a été chao­tique mais d’autres ont eu en­core moins de chance. Au dé­but des an­nées 2000, la fa­mille Mer­lo­ni – pro­prié­taire des ap­pa­reils élec­tro­mé­na­gers In­de­sit – in­ves­tit dans Be­nel­li et pro­pose la ma­gni­fique Tor­na­do 900, elle aus­si dans les co­lo­ris d’époque. L’aven­ture fait long feu et quelques an­nées plus tard, la marque est re­ven­due à la so­cié­té chi­noise Qiang­jang. Au­jourd’hui, Be­nel­li pro­pose la Leon­ci­no 500 qui ma­rie in­tel­li­gem­ment clas­si­cisme et mo­der­nisme. En 2017, Mon­dial re­vient aus­si avec la Hips­ter 125 mais qui se sou­vient de la Pie­ga de 2002 avec son mo­teur de Hon­da 1000 VTR ? On pour­rait en­core évo­quer Moto Mo­ri­ni ré­ap­pa­ru en grande pompe avec la 1200 Cor­sa­ro mais qui, à pré­sent, sur­vit comme elle peut. Outre-rhin, en 1992, après la chute du mur de Ber­lin, la marque MZ a aus­si ten­té un re­tour. D’abord avec les Skor­pion et autre Ba­ghi­ra à mo­teur Ya­ma­ha XTZ 660 puis avec la 1000 S ani­mée par un V-twin mai­son. Las, tous ces mo­dèles n’ont ja­mais ren­con­tré le suc­cès de leurs an­cêtres à mo­teur deux-temps. En Al­le­magne, on pour­rait en­core évo­quer Ho­rex qui pro­pose l’éton­nante VR6 ani­mée par un mo­teur six-cy­lindres mais qui, à peine re­ve­nu, a fri­sé la faillite. Au fait, Ma­hin­dra, le nou­veau pro­prié­taire de la marque BSA, n’est-il pas aus­si l’ac­tion­naire ma­jo­ri­taire de Peu­geot Mo­to­cycles ? Mais ne rê­vons pas, il n’y a pas de pro­jet de moto si­glée du lion de Bel­fort…

À la fin des an­nées 90, MV Agus­ta est re­ve­nu sur le mar­ché avec la 750 F4. Au pre­mier plan, une 750 S de 1971.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.