NIMBUS ODIN'S FURY

Lars Niel­sen, Da­nois, s'est pré­pa­ré une Nimbus hors normes pour Bon­ne­ville.

Moto Revue Classic - - Sommaire - Texte : Ch­ris­tophe Gaime – Pho­tos : DR

On vous en a un peu cau­sé dans l’es­sai de la mo­to de Pas­cal Dietsche, le Da­nois Lars Niel­sen s’est mis en tête de construire une Nimbus pour aller dé­fier le dé­mon de la vi­tesse sur le lac sa­lé de Bon­ne­ville. Sous le pe­tit nom de Odin’s Fury (la fu­reur d’odin, on est scan­di­nave ou on ne l’est pas), ce jeune homme d’une soixan­taine de prin­temps s’est tout sim­ple­ment mis en tête de faire rou­ler la Nimbus la plus ra­pide du monde. Par le pas­sé, il est dé­jà al­lé à Bon­ne­ville mais à l’ins­tar de Burt Mon­roe, il avait je­té son dé­vo­lu sur une In­dian. Avec les an­nées, la vague na­tio­na­liste l’a frap­pé de plein fouet et il a dé­ci­dé de se pré­pa­rer la mo­to da­noise la plus po­pu­laire. Le cadre, ri­gide dans sa par­tie ar­rière, a été des­si­né et fa­bri­qué par Lars lui-même. La fourche té­les­co­pique pro­vient d’une Har­ley-da­vid­son 883 Sports­ter. Quand au frein avant double came Gri­me­ca mon­té sur une jante Akront, il a toute une his­toire. Lars nous ex­plique : « Il pro­vient ori­gi­nel­le­ment d’une bé­cane ita­lienne et lorsque je l’ai ré­cu­pé­ré, je l’ai uti­li­sé pen­dant 10 ans sur ma BSA Ca­fé Ra­cer. Après, je l’ai mon­té sur mon In­dian de Bon­ne­ville deux an­nées de suite. Je pense que rou­ler avec ce tam­bour me porte chance, du coup, je l’ai adop­té sur la Nimbus. Le ca­ré­nage est un adap­table da­nois des an­nées 70 qui était à l’ori­gine des­ti­né à une MZ et le ré­ser­voir pro­vient d’un cy­clo­mo­teur de marque in­con­nue. Le mo­teur, le fa­meux quatre-cy­lindres en ligne, a été équi­pé d’un com­pres­seur Ai­sin em­prun­té à une au­to­mo­bile Su­ba­ru Vi­vio. Comme sur la mo­to de Pas­cal, il est en­traî­né par l’arbre à cames en tête. » Le chan­tier a com­men­cé en 2014 et la mo­to est ter­mi­née de­puis l’an der­nier sauf que les runs or­ga­ni­sés en sep­tembre der­nier par la Sou­thern Ca­li­for­nian Ti­ming Association (SCTA) ont été an­nu­lés. Es­pé­rons que Lars pour­ra étren­ner sa Nimbus en 2017. Il rou­le­ra alors dans la ca­té­go­rie « 750 APS-VBF » qui peut se tra­duire par : cy­lin­drée de 750 cm3 maxi­mum, A pour cadre ar­ti­sa­nal, PS pour par­tiel­le­ment ca­ré­née (Par­tial­ly Stream­li­ned), V pour Vin­tage, B pour mo­teur com­pres­sé (Blown), F pour es­sence du com­merce (Fuel).

« ROU­LER AVEC CE TAM­BOUR ME PORTE CHANCE, DU COUP, JE L’AI ADOP­TÉ SUR LA NIMBUS »

1- Le mo­teur avant re­mon­tage. 2- Le poste de pi­lo­tage de l’odin’s Fury avec l’énorme compte-tours. 3- Vue im­pre­nable sur le com­pres­seur et le car­bu­ra­teur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.