Cinq vi­gnettes dif­fé­rentes

L’équi­pe­men­tier al­le­mand sou­hai­tait dé­ve­lop­per une R 1200 GS hy­per lé­gère. Sa solution ? Par­tir d’une R 1200 R.

Moto Revue - - Actus -

Vert, violet, jaune, orange, mar­ron : telles sont les cou­leurs des cinq vi­gnettes qui concernent les deux-roues (une sixième vi­gnette, grise, existe, mais elle ne concerne que les voi­tures et les uti­li­taires). Ces vi­gnettes dis­tinguent les deux-roues en fonc­tion de leur âge et/ou de leur de­gré d’émis­sions pol­luantes sup­po­sé. • Vi­gnette verte : elle concerne les vé­hi­cules « zé­ro émis­sion ».

C’est-à-dire les deux-roues 100 % élec­triques. • Vi­gnette vio­lette : elle concerne les deux-roues Eu­ro 4. • Vi­gnette jaune : elle concerne les deux-roues Eu­ro 3. C’est-à-dire im­ma­tri­cu­lés entre le 1er jan­vier et le 31 dé­cembre 2016 (plus de 50 cm3) ou le 31 dé­cembre 2017 (cy­clo­mo­teurs). • Vi­gnette orange : elle concerne les deux-roues Eu­ro 2. C’est-à-dire im­ma­tri­cu­lés entre le 1er juillet 2004 et le 31 dé­cembre 2006. • Vi­gnette mar­ron : elle concerne les mo­tos

im­ma­tri­cu­lées du 1er juin 2000 au 30 juin 2004. • Pour les ma­chines im­ma­tri­cu­lées avant

le 1er juin 2000 : pas de vi­gnette.

Les sar­cas­tiques ont l’ha­bi­tude de dire que Tou­ra­tech bo­ni­fie certes les GS, mais les alour­dit aus­si consi­dé­ra­ble­ment. Et il est vrai que si l’on équipe une ma­chine d’une par­tie des ac­ces­soires pré­sents au ca­ta­logue, celle-ci a tôt fait de flir­ter avec les 300 kg. Plu­tôt dé­li­cat pour une mo­to des­ti­née à sor­tir des sen­tiers bat­tus. His­toire de les faire taire, l’en­seigne jaune et noire vient tou­te­fois de pré­sen­ter, sous forme de pré­pa­ra­tion mo­to, une ré­ponse as­sez cin­glante. La K199 : une R 1200 GS de moins de 200 kg avec les pleins (près de 240 pour le mo­dèle de sé­rie). Pour par­ve­nir à ce ré­sul­tat, Tou­ra­tech n’y est pas al­lée par quatre che­mins : l’équi­pe­men­tier est par­ti non pas d’une base de R 1200 GS, mais de celle de R 1200 R. Ce qui lui a per­mis no­tam­ment de s’af­fran­chir du très lourd Te­le­le­ver, au pro­fit d’une fourche tra­di­tion­nelle. Les autres ki­los ont été ga­gnés sur le bâ­ti ar­rière (dé­sor­mais consti­tué d’une coque au­to­por­teuse en al­liage d’alu­mi­nium, abri­tant une par­tie du ré­ser­voir), sur les jantes rayon­nées (un seul disque à l’avant), sur la ligne d’échap­pe­ment ti­tane et sur un ha­billage fai­sant la part belle au car­bone. Ain­si pour­vue, cette 1200 Ram­bler n’est pas sans évo­quer une an­cienne GS, bien of­fi­cielle celle-là : la BMW HP2 En­du­ro sor­tie au mi­tan des an­nées 2000. À l’époque, celle-ci coû­tait un peu plus de 17 000 eu­ros. Tou­ra­tech n’a, de son cô­té, pas avan­cé de ta­rif pour sa Ram­bler, celle-ci n’étant pour l’ins­tant qu’un pro­to.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.