Roc­zen an­nonce la cou­leur

SU­PER­CROSS / CHAM­PION­NAT US À ANA­HEIM ET SAN DIE­GO (CA)

Moto Revue - - Actussport -

Pas­sé du­rant l’au­tomne du team pri­vé Su­zu­ki RCH à l’équipe of­fi­cielle Hon­da, Ken Roc­zen (n° 94), de­puis lors, fait le buzz en dé­cla­rant à qui veut l’en­tendre qu’il n’a ja­mais été aus­si ra­pide, ni aus­si heu­reux à l’en­traî­ne­ment. Vê­tu d’un très chic cos­tard-cra­vate à l’oc­ca­sion de la tra­di­tion­nelle confé­rence de presse deux jours avant la pre­mière course de l’an­née à Ana­heim, il a re­mis ça, en in­sis­tant sur le fait qu’il était à pré­sent beau­coup plus se­rein à l’abord de cette sai­son 2017. Pour­tant, la pres­sion est forte chez Hon­da, où on ne le paye que pour une chose : ga­gner en­fin ce titre su­per­cross que la mai­son rouge n’a plus eu de­puis 2003 avec Ri­cky Car­mi­chael, au­tant dire une éter­ni­té… Très at­ten­du, Roc­zen ne s’est pas dé­gon­flé, et a li­vré une course lim­pide et très im­pres­sion­nante à Ana­heim, où il a fran­chi la ligne d’ar­ri­vée avec une avance de 16 se­condes sur Ryan Dun­gey (n° 1), le cham­pion en titre, ain­si qu’une ving­taine de se­condes sur Mar­vin Mus­quin (n° 25 et por­trait), co­équi­pier de Dun­gey chez KTM. Le week-end sui­vant, à San Die­go (c’était sa­me­di der­nier), la fi­nale a été net­te­ment plus ser­rée, Dun­gey pas­sant même plu­sieurs tours en tête de­vant Roc­zen, puis res­tant au contact de son ri­val après que ce der­nier l’a dé­bor­dé. Après ces deux pre­mières courses (il en reste quinze), on peut d’ores et dé­jà af­fir­mer que sauf pé­pin ma­jeur ou bles­sure, le titre se joue­ra entre ces deux hommes. Mus­quin, re­lé­gué à une quin­zaine de se­condes du duo de tête, est le plus ra­pide der­rière eux, mais ne pa­raît pas pour le mo­ment ca­pable de res­ter avec eux. On parle là de « su­per top ni­veau » et le Fran­çais manque en­core d’un pe­tit quelque chose pour leur te­nir com­pa­gnie. Der­rière, la hié­rar­chie s’est éta­blie comme on peut le voir dans le clas­se­ment pro­vi­soire, où Eli To­mac est en des­sous de ce qu’il es­pé­rait. C’est la grosse dé­cep­tion de ce dé­but de sai­son. Vic­time d’arm pum­ping (crampes aux avant-bras) dès les pre­miers tours de la fi­nale à Ana­heim, le pi­lote Ka­wa­sa­ki n’a pas pu suivre les lea­ders et ça n’a pas été mieux à San Die­go. Ce sa­me­di à Ana­heim, où le SX Cir­cus re­vient pour la deuxième fois, il joue­ra dé­jà gros, avec l’es­poir de se rap­pro­cher de la paire Roc­zenDun­gey qui étouffe pour le mo­ment une concur­rence as­phyxiée par leur rythme in­fer­nal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.