Ya­ma­ha T7

C’est à un es­sai très par­ti­cu­lier, et plu­tôt ex­cep­tion­nel, que nous a conviés Ya­ma­ha Mo­tor France : ce­lui du concept T7 qui pré­fi­gure ce que de­vrait être la nou­velle vi­sion du trail pour le construc­teur ja­po­nais. Un es­prit qui se ré­ap­pro­prie le sens ori­gi

Moto Revue - - Front Page - Par Trac. Pho­tos Laurent Ben­cha­na.

L’Aven­ture (ou Ad­ven­ture en an­glais), voi­là un pa­tro­nyme ac­co­lé aux dos de nom­breux trails, dès lors que l’équi­pe­ment re­te­nu leur confère des airs de ba­rou­deuses. Pour mé­ri­ter ces ga­lons, des va­lises, des pro­tec­tions, des barres de ren­fort, des feux à longue por­tée suf­fisent le plus sou­vent. Et tant pis si les roues ne s’en­tourent que d’en­ve­loppes pneu­ma­tiques aux pro­fils rou­tiers, lais­sant pla­ner un sé­rieux doute quant à la ca­pa­ci­té de l’en­semble à s’échap­per des sentiers bat­tus ; de­puis des an­nées en ef­fet, l’aven­ture en trail se vit es­sen­tiel­le­ment sur la route. Pour­tant, il est des construc­teurs qui ont en­core la vo­lon­té d’ou­vrir le champ des pos­sibles – et aus­si les champs tout court aux pas­sages de leurs en­gins. Ya­ma­ha en fait par­tie. Si leur grosse XT 1200 Z World Cros­ser était plus un ap­pel à l’ima­gi­na­tion qu’à la réa­li­sa­tion, in­suf­flant l’en­vie mais bien moins le geste, le concept T7 ne peut ca­cher son idéal d’éva­sion hors bi­tume. À la re­gar­der bien en face, comme de pro­fil ou de trois quarts, on se de­mande même si cette T7 a un quel­conque pen­chant pour le bi­tume... Mais l’er­reur se­rait de ne pas cher­cher à voir plus loin que ce que nous pro­pose cette plas­tique aux traits off-road pro­non­cés. Un concept, pour bien l’en­vi­sa­ger, il faut es­sayer de voir au tra­vers, de po­ser son re­gard au­de­là de sa sil­houette, d’en ap­pré­hen­der l’idée di­rec­trice, tout en cher­chant à de­vi­ner quels se­ront les pas­sages obli­gés. Avec ce concept T7 pré­sen­té en no­vembre der­nier au Sa­lon de Mi­lan, l’am­bi­tion pour Ya­ma­ha est lim­pide : re­nouer avec son pas­sé afri­cain his­to­rique – le Ral­lye Pa­ris-Da­kar re­mis au goût du jour en Amé­rique du Sud –, en pro­po­sant un mo­dèle ac­ces­sible et po­ly­va­lent qui s’ap­puie sur la pla­te­forme com­mune MT-07. Il existe une tra­di­tion chez Ya­ma­ha, in­suf­flée par feu Jean-Claude Oli­vier (son em­blé­ma­tique pa­tron fran­çais), qui consiste à nour­rir la pro­duc­tion de la course. Au mi­lieu des an­nées 80, JCO avait pous­sé au­près du Ja­pon pour que la Té­né­ré voie le jour. L’idée était que le client puisse s’iden­ti­fier aux pi­lotes of­fi­ciels de ral­lye-raid, et tant pis si pour le pre­mier le ba­roud, c’était plus dans la tête que dans la réa­li­té.

Un concept rou­lant et bien rou­lant

L’époque était dif­fé­rente sur bien des plans, dé­jà parce qu’une fois l’idée va­li­dée, les Ja­po­nais dé­ve­lop­paient le pro­duit de A à Z, avec des équi­pe­ments 100 % dé­diés (mo­teur, cadre et par­tie-cycle). Cette fois, le che­mi­ne­ment est dif­fé­rent, la pla­te­forme com­mune est de­ve­nue une norme dont on use pour li­mi­ter les coûts (R&D, fa­bri­ca­tion et même mar­ke­ting) et donc, les risques.

Pour ce pro­jet T7, on peut d’ailleurs se de­man­der qui a pous­sé au dé­ve­lop­pe­ment de ce pro­to­type : la poule ou l’oeuf ? Les Ja­po­nais ont-ils réa­li­sé ce concept parce qu’ils avaient dé­jà l’idée de la com­mer­cia­li­sa­tion, ou se sont-ils conten­tés d’une simple mo­to show bike n’ayant pas d’autre am­bi­tion que de rendre hom­mage au re­tour of­fi­ciel de la marque en ral­lye – et cham­bou­lés par l’ac­cueil re­çu, se sont dé­ci­dés à al­ler plus loin ? Cer­tai­ne­ment les deux, mon ca­pi­taine... L’idée de com­mer­cia­li­sa­tion était for­cé­ment là au dé­part, l’en­goue­ment du pu­blic une confir­ma­tion sur l’in­té­rêt d’al­ler plus loin. Vi­suel­le­ment, cette mo­to fait consen­sus. Le ral­lye fait tou­jours rê­ver, et l’aven­ture donne en­vie... Pile ce que vé­hi­cule cette T7. Un concept, d’or­di­naire, c’est une mo­to de sa­lon, par­fois une simple ma­quette dont le rôle est de se can­ton­ner aux po­diums. Mais pas cette fois... Cette fois, Ya­ma­ha l’a vou­lue rou­lante, et bien rou­lante. Son des­sin, c’est au bu­reau GK De­si­gn, an­tenne ja­po­naise de Ya­ma­ha en Eu­rope, qu’on le doit. Une ini­tia­tive eu­ro­péenne donc, mais va­li­dée et en­ca­drée par le Ja­pon. Si les traits ont été es­quis­sés aux Pays-Bas, siège eu­ro­péen de la marque, c’est en Ita­lie que ce pro­to­type a été réa­li­sé. Ins­pi­ré des 450 of­fi­cielles de ral­lye-raid, le mo­dèle T7 en re­prend plu­sieurs élé­ments, dont l’es­sen­tiel de la par­tie avant. Ain­si, si le cadre (dont la par­tie ar­rière est dé­mon­table) est un in­édit double ber­ceau, comme le bras os­cil­lant ty­pé ba­nane est aus­si nou­veau, la fourche de 48 mm est une Kaya­ba em­prun­tée au mo­dèle WR-F 450, comme le frein avant (270 mm), les tés de fourche, les re­pose-pieds. Des mo­tos du Da­kar, la T7 em­porte une par­tie de l’ins­tru­men­ta­tion (road-book no­tam­ment), un garde-boue en car­bone ve­nant lé­cher une roue avant éga­le­ment des­ti­née au dé­sert, une bulle claire trans­per­cée par 4 feux à Leds. Le ré­ser­voir en alu­mi­nium – d’une conte­nance es­ti­mée entre 22 et 24 litres – est une nou­velle pièce, comme l’échap­pe­ment dont la ligne com­plète est si­gnée Akra­po­vic. Une ligne qui longe le bras os­cil­lant alors qu’ini­tia­le­ment, elle de­vait pas­ser de­dans, ce pour quoi l’amor­tis­seur est dé­ca­lé sur le cô­té gauche au lieu d’être plein axe. À l’ar­rière, on trouve une roue spé­ci­fique, ca­pable d’en­cais­ser le couple du mo­teur qui n’est autre que le bi­cy­lindre de la MT-07. Un bloc dé­ve­lop­pant 75 ch, dé­jà pé­tillant dans sa li­vrée d’ori­gine, et que l’on soup­çonne en­core li­bé­ré sans ses ap­pen­dices de dé­pol­lu­tion (plus l’ajout de la ligne Akra­po­vic). Avec cette T7, on ima­gine l’aven­ture maî­tri­sée, plus ac­ces­sible quant au prix, à l’équi­libre, à la per­for­mance ou au ga­ba­rit. Quoique, le ga­ba­rit... Il fal­lait dé­jà réus­sir à grim­per des­sus...

Ya­ma­ha T7

*es­ti­ma­tion MR

1 2

1 Dans le cadre double ber­ceau tu­bu­laire spé­cia­le­ment des­si­né pour ce concept, on trouve le bi­cy­lindre de la MT-07. Un mo­teur taillé pour beau­coup de choses, et no­tam­ment l’aven­ture. 2 La ligne d’échap­pe­ment Akra­po­vic offre une jo­lie mé­lo­die – et de belles per­for­mances – à ce concept T7. 3 Le bras os­cil­lant est une pièce unique, le frein ar­rière un Brem­bo de sé­rie, ef­fi­cace au de­meu­rant. 4 Une selle qui culmine à plus d’un mètre, c’est trop ! Un point à re­voir, comme la lar­geur au ni­veau de l’en­tre­jambe. 5 Ins­pi­rée du ral­lye-raid, la T7 en a adop­té l’ins­tru­men­ta­tion. Pour la ver­sion de sé­rie, le road-book lais­se­ra la place aux comp­teurs d’usage.

3 4 5

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.