MI­CHE­LIN SOUS LE FEU DES CRI­TIQUES

Moto Revue - - Motogp -

Des pneus dont le ren­de­ment va­rie d’un cir­cuit à l’autre, des gommes qui ne fonc­tionnent que sur des fe­nêtres très étroites, des mo­tos qui changent de com­por­te­ment entre deux courses et qui souffrent de pro­blèmes de grip là où per­sonne ne s’y at­tend, des ré­fé­rences d’en­ve­loppes que per­sonne ne com­prend, des pneus tendres qui ne sont pas for­cé­ment moins durs que les plus souples... De­puis le dé­but de la sai­son, les tech­ni­ciens Mi­che­lin courbent l’échine sous les cri­tiques des pi­lotes. « À vou­loir trop bien faire et conten­ter tout le monde, Mi­che­lin com­plique tout » , ré­sume un team ma­na­ger qui pré­fère res­ter ano­nyme pour ne pas se mettre le manufacturier cler­mon­tois à dos. Pour Ni­co­las Gou­bert, Mi­che­lin s’est ré­en­ga­gé en Mo­toGP pour faire pro­gres­ser ses pro­duits et faire en sorte que les ch­ro­nos pro­gressent. « Beau­coup de pi­lotes ne connaissent pas grand-chose aux pneus, peste le pa­tron de la com­pé­ti­tion Mi­che­lin. Leur com­por­te­ment dé­pend de très nom­breux fac­teurs : tem­pé­ra­ture de la piste, état du re­vê­te­ment, pres­sion, ré­glages de la mo­to... Sans ou­blier l’his­to­rique du pneu uti­li­sé, le temps pas­sé en chauffe, le nombre de tours bou­clés par séance. » Une chose est sûre : les pi­lotes es­pèrent avoir un peu plus de po­ly­va­lence et de sta­bi­li­té dans leur al­lo­ca­tion sur la se­conde par­tie de la sai­son.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.