Joyeux zo­nards

Moto Revue - - Edito -

Res­ter dans sa zone, voi­là un sen­ti­ment ras­su­rant. Mais dé­zo­ner… Sor­tir de la zone – à ne pas confondre avec « sor­tir de l’en­droit » –, comme lors du der­nier Bol d’Ar­gent (voir ré­su­mé de la course page 81), ou à un mo­ment, em­por­té par mon élan – et sû­re­ment ma mal­adresse –, je suis pas­sé par-des­sus un vi­breur sans craindre tou­te­fois d’autres consé­quences que de me faire bras­ser un peu par l’épais­seur de l’équi­pe­ment. Une manoeuvre qui ne m’a coû­té dans l’opé­ra­tion que quelques pe­tits dixièmes et à peine deux ou trois gouttes de sueur. En temps nor­mal, sur 99 % des autres cir­cuits, cette in­car­tade se se­rait ter­mi­née soit dans l’herbe, soit dans les gra­viers… et au fi­nal, cer­tai­ne­ment par terre. Là, j’au­rais quit­té à la fois la zone et ma zone. Si le confort ne naît pas de l’ha­bi­tude, la zone de confort est l’une de ses ré­sul­tantes na­tu­relles. Pour res­ter dans la sé­man­tique du Bol, et pour en avoir dis­cu­té avec quelques-uns, les mil­liers de spec­ta­teurs ont lar­ge­ment ap­pré­cié leur chan­ge­ment de zone, quit­tant le « cam­ping » de la pi­nède pour re­ga­gner l’em­pla­ce­ment his­to­rique, du temps d’avant 1999, le long de la ligne droite du Mis­tral, et sur­tout de nou­velles pers­pec­tives (in­at­tei­gnables lors des édi­tions 2015 et 2016) pour suivre au plus près – et au plus vite avec des mo­tos dé­pas­sant par­fois les 330 km/h – la course de­puis les gra­dins na­tu­rels qui longent cet in­ter­mi­nable bout droit. Un chan­ge­ment de zone pour plus de confort en somme, et une ha­bi­tude qui de­vrait ra­pi­de­ment se ré­ins­tal­ler pour des spec­ta­teurs heu­reux de se ré­ap­pro­prier cet es­pace. Quit­ter sa zone, de confort ou autre, c’est donc bien aus­si chan­ger d’en­droit. Ce­lui d’où j’écris ces lignes, à 8 500 ki­lo­mètres de la France, a le chic pour cham­bou­ler mes re­pères… Il faut dire que de­puis le centre de la Chine, à Chong­qing, la pers­pec­tive en­trou­verte sur ce mor­ceau de pla­nète mo­to est, elle aus­si, dans son genre, as­sez ex­cep­tion­nelle. Que la pho­to­gra­phie soit prise de­puis l’en­tre­prise Zong­shen, petite ville forte de 8 000 em­ployés pro­dui­sant chaque an­née plus de 3,5 mil­lions de mo­teurs, ou d’un sa­lon de la mo­to jo­li­ment bi­gar­ré et aty­pique (pour un Eu­ro­péen ha­bi­tué aux stan­dards eu­ro­péens et ja­po­nais s’en­tend) or­ga­ni­sé dans la même ville, mes abs­cisses et or­don­nées per­so ont été un peu dé­ca­lées… J’es­père bien par­ve­nir à faire pa­reil des vôtres en vous ra­con­tant tout ça dans un pro­chain nu­mé­ro, et dans le plus grand confort.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.