KTM RC 390 / Ya­ma­ha YZF-R3 ROAD TRIP VERS LE BOL D’OR

Nous avons pris le Bol d’Or comme pré­texte pour confron­ter des pe­tites spor­tives A2 à plu­sieurs mas­sifs mon­ta­gneux. Ma­chines de dé­bu­tants ou spor­tives de route dans l’air du temps ? Nous avons par­cou­ru plus de 1 000 km pour y ré­pondre.

Moto Revue - - Face-a-Face - Par Pierre Sied­zia­nows­ki. Pho­tos Syl­vain Le Bel­lec.

Ex­hi­bant son splen­dide cadre treillis tu­bu­laire en acier, son bras os­cil­lant ri­gide et ses élé­ments de sus­pen­sion WP (fourche in­ver­sée non ré­glable et mo­no-amor­tis­seur ré­glable en pré­charge), la KTM RC 390 en jette ! Son fin ca­ré­nage aux yeux len­ti­cu­laires, étroit et sexy, abrite un mo­no­cy­lindre 4-temps su­per car­ré re­froi­di par eau, à 4 sou­papes com­man­dées par deux arbres à cames en tête, ali­men­té par in­jec­tion élec­tro­nique (corps de 46 mm) et do­té d’un em­brayage an­ti­dribble. Très puis­sant au re­gard de sa mo­deste cy­lin­drée de 373 cm³, ce mo­teur s’ex­prime haut dans les tours : la puis­sance maxi de 44 ch (vi­le­bre­quin) est an­non­cée à 9 500 tr/min, mais nous avons trou­vé 46 ch à 9 800 tr/min : une bête ! La ver­sion 2017 a pour­tant su­bi quelques évo­lu­tions pour se confor­mer à la norme Eu­ro 4, en re­ce­vant un sys­tème Ride by Wire (par­fai­te­ment ca­li­bré) et un échap­pe­ment à si­len­cieux la­té­ral qui bé­né­fi­cie à la garde au sol en vi­rage. Elle voit éga­le­ment son frei­nage ren­for­cé par un disque de 320 mm à l’avant contre 300 les an­nées pré­cé­dentes, son er­go­no­mie est amé­lio­rée par des le­viers de frein et d’em­brayage ré­glables et cette ma­chine re­çoit une selle pi­lote plus confor­table. Ce n’est pas sou­vent le cas sur ce genre de mo­to à prix ré­duit, mais la RC 390 dis­pose d’ori­gine de pneu­ma­tiques ra­diaux pre­mium Met­ze­ler M5 In­te­ract que nous avons rem­pla­cés par de tout aus­si pre­mium Pi­rel­li Dia­blo Ros­so 2 pour l’oc­ca­sion.

Deux phi­lo­so­phies

Lan­cée en 2015, la Ya­ma­ha YZF-R3 n’en est pas moins conforme à Eu­ro 4. Son cadre Dia­mant en tubes d’acier de 35 mm de dia­mètre s’ac­com­pagne d’un bras os­cil­lant

clas­sique, éga­le­ment en acier. Pas de fourche in­ver­sée sur cette mo­to mais un élé­ment té­les­co­pique dou­blé d’un mo­no-amor­tis­seur uni­que­ment ré­glable en pré­charge. La géo­mé­trie com­bine em­pat­te­ment court, ré­par­ti­tion des masses équi­li­brée via un bras os­cil­lant long et un train avant sé­cu­ri­sant (angle de co­lonne de 25,5°). À l’avant, le frei­nage se ré­duit à un mo­deste disque de 298 mm pin­cé par un étrier 2 pis­tons ; l’ABS (non dé­con­nec­table) est de sé­rie. La R3 est mo­to­ri­sée par un twin pa­ral­lèle de 321 cm³ à re­froi­dis­se­ment li­quide, à deux ACT et 4 sou­papes par cy­lindre, ali­men­té par in­jec­tion élec­tro­nique. Ca­lé à 180°, ce pe­tit bloc se ca­rac­té­rise par des pis­tons en alu for­gé qui contri­buent à ré­duire l’iner­tie mo­teur dou­blés de bielles cé­men­tées aptes à en­cais­ser les hauts ré­gimes. C’est heu­reux car le mo­teur s’ex­prime au-de­là de 10 000 tr/min avec un li­mi­teur in­ter­ve­nant à 13 000 tr/min : ça cause.

éga­li­té sur la balance

Avec 39 ch au vi­le­bre­quin, la R3 est néan­moins net­te­ment moins puis­sante que la KTM. Le ca­ré­nage as­sez gé­né­reux s’équipe d’une double op­tique fa­çon R6. La hau­teur de selle mo­deste (785 mm) et les de­mi­gui­dons hauts rendent la mo­to ac­ces­sible mais les le­viers ne sont pas ré­glables. En­fin, la monte pneu­ma­tique d’ori­gine se com­pose de Mi­che­lin Pi­lot Street à struc­ture dia­go­nale, des en­ve­loppes très ri­gides qui ne mettent pas en va­leur les qua­li­tés de la mo­to, c’est pour cette rai­son que nous les avons rem­pla­cés pour cet es­sai par des mo­dèles ra­diaux spor­tifs Pi­rel­li Dia­blo Ros­so 2 (voir en­ca­dré ci-des­sous). Sur la balance, tous pleins faits, la KTM est plus lé­gère de 3 kg mais la Ya­ma­ha em­bar­quant 4 litres d’es­sence en plus, elles se valent, donc.

1

Ya­ma­ha YZF-R3 + 150 km/ h • 39,4 ch – 2,8 mkg Poids en ordre de marche : 170,5 kg 5 799 €

KTM RC 390 + 150 km/ h • 46,1 ch – 3,5 mkg Poids en ordre de marche : 167,4 kg 5 795 €

2

1 Le châ­teau de Chal­ma­zel, une for­te­resse mé­dié­vale trans­for­mée à la Re­nais­sance, qui pro­pose dé­sor­mais cinq chambres d’hôtes. 2 La cam­pagne mor­van­delle pour nous seuls et les vaches... 3 Un bus lon­do­nien où on mange des piz­zas... Au moins, c’était 100 % rac­cord avec la météo de Châ­teau-Chi­non ce jour-là !

3

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.